Calais : le tunnel sous la manche sous la pression des migrants

Le service METRONEWS
Publié le 7 juillet 2015 à 17h36
Calais : le tunnel sous la manche sous la pression des migrants
L'essentiel

FAIT DIVERS – Une quarantaine de migrants ont tenté de rallier, ce mardi, la Grande-Bretagne par le tunnel sous la manche. L'un d'entre eux est décédé, provocant de nombreux bouchons. Dans la nuit de vendredi à samedi, quelque 150 migrants avaient déjà tenté de s'introduire sur les quais d'embarquement.

Les tentatives d'intrusion se multiplient dans le tunnel sous la manche. Ce mardi matin, un migrant est décédé dans le tunnel, en tentant de rallier la Grande-Bretagne . L'incident a provoqué de fortes perturbations. "Pour le moment, on suppose qu'il a voulu monter dans la navette qu'il a ratée et qu'il a été percuté par le train lui-même", a déclaré le directeur zonal de la police aux frontières (PAF), Patricio Martin.

En parallèle, une quarantaine de personnes ont tenté comme lui de rallier la Grande-Bretagne, avant d'être évacués au terme de l'incident. L'un des six intervalles du tunnel a été fermé pour les besoins de l'enquête. Le trafic a été brièvement interrompu en tunnel dans le sens France vers le Royaume-Uni vers 05h45. Profitant des bouchons devant le terminal d'embarquement, de nombreux migrants en ont profité pour tenter de pénétrer dans les remorques des camions à l'arrêt, alors que de nombreux policiers surveillaient la rocade.

150 migrants repoussés

Dans la nuit de vendredi à samedi, ce sont quelque 150 migrants qui ont tenté de s'introduire sur les quais d'embarquement, avant d'être repoussés à l'extérieur. "Actuellement, ils se reportent beaucoup sur le tunnel sous la Manche. C'est pour ça qu'on a des forces en renfort le soir, et c'est vrai qu'on a plus d'intrusions que d'habitude. On se concentre sur la sécurité, pour que les navettes puissent partir", a ajouté Patricio Martin.

Il s'agit du premier décès de ce type à l'intérieur même du tunnel depuis trois ans. Le 5 avril 2009, un clandestin, probablement tombé d'un camion, avait été découvert mort dans le tunnel, à 8 km de l'entrée française du tunnel. Le 26 juin dernier, un migrant originaire d'Ethiopie avait trouvé la mort, cette fois aux abords du tunnel sous la Manche, en tentant de monter dans une navette dans l'espoir de gagner la Grande-Bretagne. La pression migratoire est très forte sur Calais, actuellement. La préfecture évalue à environ 3.000 le nombre de migrants.

EN SAVOIR + >>  Calais : un migrant décède dans le tunnel sous la Manche