POLEMIQUE. Le Palais Maeterlinck à Nice, en cours de réfection, va pouvoir utiliser la dalle en contrebas du site… qui était jusqu’à présent très souvent occupée par des naturistes.

Les futurs résidents du Palais Maeterlinck, actuellement en travaux pour être transformé en immeuble de très grand standing, vont-ils côtoyer les naturistes qui fréquentent assidument la dalle située juste en contrebas du site.

Selon Nice Matin, la cohabitation entre ces richissimes propriétaires et ces adeptes du sans-culotte ne devrait pas avoir lieu . "La préfecture, gestionnaire du domaine public maritime en question, va vraisemblablement accorder l'AOT, c'est-à-dire l'autorisation d'occupation temporaire de la plateforme que réclame la résidence pour en faire un ponton" explique le quotidien régional dans son édition de vendredi.

Tribunal dans l'air

L’ouvrage devrait cependant rester accessible au public précise la préfecture. "Je n’ai rien contre le naturisme (...). On peut comprendre que des familles qui investissent ici soient indisposées par ce voisinage et certains comportements () Tout le monde pourra continuer à y venir mais d’une façon respectueuse", justifie, dans le quotidien régional, Peter Illovsky, de l’agence Côte d’Azur Sotheby’s chargé d’une partie de la commercialisation des appartements.

Si l’AOT est effectivement attribuée, l’affaire pourrait passer par la case justice. "Si elle devait malheureusement l’être, nous attaquerions tout de suite au tribunal administratif", prévient Jean Clary-Bousquet, président de l’association "Caps et sentiers des Alpes-Maritimes".

Du côté des usagers, on ne décolère pas non plus. "Les millionnaires qui ont acheté les appartements () se croient tout permis. C’était le dernier endroit de liberté à Nice", s’énerve un quadragénaire dans des propos rapportés par Nice Matin.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info