Ces entreprises qui innovent : Maugein, le champion de l'accordéon

Le service METRONEWS
Publié le 23 mai 2016 à 14h43
Ces entreprises qui innovent : Maugein, le champion de l'accordéon
L'essentiel

ÉCONOMIE - Mercredi 25 et jeudi 26 mai, Bpifrance réunit à Paris des milliers d'entrepreneurs autour de thématiques telles que la transition digitale, les nouvelles méthodes management, le développement international, etc. Tous les jours, metronews donne la parole à une entreprise à la pointe de l'innovation en France. Aujourd'hui, Maugein, l'une des manufactures d'accordéons les plus réputées au monde.

C'est un véritable morceau du patrimoine français. Maugein, petite manufacture de Corrèze, est la dernière fabrique d'accordéons de notre pays. C'est aussi l'une des plus célèbres au monde, reconnue pour la qualité de ses instruments. Créée au début du XXe siècle par les frères Maugein, elle a connu son apogée au milieu des années 30, quand pas moins de 200 artisans travaillaient dans ses ateliers de Tulle. Avec les années 60, toutefois, les musiques importées des Etats-Unis ont fragilisé l'entreprise, qui n'emploie plus aujourd'hui que 14 personnes.

À LIRE AUSSI >> Bpifrance, le pouvoir de dire "oui"

Fabriquer un accordéon est une véritable prouesse technique : "Entre les pièces en bois, la peinture, les éléments mécaniques, le soufflet, le cuir, le tissu, etc., il n'y a pas moins de 8000 pièces à assembler", souligne Richard Brandao, directeur général de Maugein. Un travail titanesque, qui demande des dizaines d'heures et explique la faible production d'instruments : seuls 250 modèles sortent chaque année des ateliers de l'entreprise. "Tout est fait ici, de la conception des pièces à la décoration des accordéons. Nous sommes l'un des derniers à pouvoir nous vanter de fabriquer nos instruments entièrement en interne", ajoute encore M. Brandao.

Des instruments plus légers et connectés

L'accordéon peut sembler un peu passé de mode, mais Maugein continue d'évoluer avec son temps. "Ce sont des instruments assez lourds. Comme de plus en plus de gens se plaignent de problèmes de dos, nous avons mis au point des modèles plus légers et plus confortables à utiliser", explique le directeur général.

Autre piste pour l'innovation : rendre l'accordéon plus accessible. La manufacture a créé un modèle, baptisé Marionito, destiné spécifiquement aux enfants et aux débutants. "Il est plus petit, plus compact et ne pèse que quatre kilos, contre 10 en moyenne pour un instrument normal. Il peut même être connecté à un smartphone pour diffuser un accompagnement instrumental pendant que l'on joue." Un instrument parfait pour les plus jeunes, donc, à un détail près : avec un prix avoisinant les 2000 euros, nombre de parents préféreront sans doute se contenter d'une flûte…

A LIRE AUSSI
>> A.I.Mergence, un robot dans chaque maison
>>
Cristel, la révolution dans la casserole
>>
Algama veut vous faire aimer les algues