Ces jeunes chefs qui réveillent la gastronomie toulousaine

Le service METRONEWS
Publié le 24 septembre 2014 à 12h08
Ces jeunes chefs qui réveillent la gastronomie toulousaine

GASTRONOMIE – Toqués de cuisine depuis leur plus tendre enfance, ces chefs trentenaires sont aujourd’hui à la tête d’établissements florissants dans la ville rose. Metronews dresse leur portrait à l'occasion de l'opération Toulouse à table qui se tient ce week-end.

Nicolas Brousse, chef de Monsieur Marius (photo)
"A l’école, quand les autres hésitaient entre pompier et médecin, moi je savais déjà que je voulais être cuisinier », explique d’emblée Nicolas Brousse. Après avoir fait ses classes dans de grandes maisons, dont celle de Michel Sarran, ce jeune chef de 32 ans a ouvert, avec sa compagne, son premier restaurant en décembre 2013. L’occasion d’exprimer toute sa créativité "sans contrainte" pour offrir une cuisine "bistronomique". "Nous faisons des plats d’instinct, qui nous ressemblent", affirme-t-il. A la carte, des produits essentiellement locaux mais surtout de saison. Seul le "Paris-Toulouse", variante gourmande du Paris-Brest et péché mignon des habitués, reste au menu chaque jour.

Monsieur Marius, 40 rue des Filatiers à Toulouse. Tél : 05 61 25 07 07
www.marius-toulouse.com

Georges Camuzet, chef de L’Air de famille
La cuisine, c’est définitivement une affaire de famille pour Georges Camuzet. Tombé dans les bons petits plats de sa mère et de sa grand-mère quand il était petit, c’est avec son épouse Maud qu’il a ouvert il y a 7 ans un restaurant place Victor-Hugo. Comme une évidence, le jeune chef – passé notamment par les fourneaux du Bristol, du Crillon et ceux de Michel Sarran - concocte une cuisine du marché, mettant volontiers les légumes à l’honneur car "ils se déclinent à l’infini". Mais ici, on se damne également pour la poêlée d’encornets au serrano et risotto à l’encre, un plat qui a fait la renommée du restaurant.

L’Air de famille, 20 place Victor Hugo à Toulouse. Tél. : 05 61 21 93 29
www.lairdefamille-restaurant.com

Simon Carlier, chef du Solides
De la ferme-auberge que ses parents tenaient à côté de Limoux, Simon Carlier a gardé en mémoire la relation directe entre la production de l’exploitation et sa transformation en cuisine. Pas étonnant, donc, de retrouver dans son restaurant Solides, qui a déménagé cet été rue des Polinaires, une cuisine "brute et conviviale" avec un maximum de produits locaux (agneau des Pyrénées, pigeons du Mont-Royal…). La cuisson à basse température est d’ailleurs privilégiée, pour en préserver toutes les saveurs. "J’aime que les gens puissent trouver dans ma cuisine des goûts bien maîtrisés, qu’ils comprennent ce qu’ils mangent", affirme l’ancien finaliste de Masterchef.

Solides, 38 rue des Polinaire à Toulouse. Tél. : 05 61 53 34 88
www.solides.fr


Le service METRONEWS

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info