Dieudonné devait être jugé mercredi pour"apologie du terrorisme", après avoir écrit sur Facebook qu'il se sentait "Charlie Coulibaly", en référence à l'un des auteurs des attentats meurtriers de Paris. Pour éviter la foule de caméras qui l'attendaient au palais de justice, le polémiste qui encourt cinq ans de prison et 75.000 euros d'amende, est passé par une porte dérobée pour pénétrer dans la salle d'audience.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info