Comment raconter son voyage au bout du monde en 6 minutes chrono

Le service METRONEWS
Publié le 15 octobre 2014 à 13h43
Comment raconter son voyage au bout du monde en 6 minutes chrono

VOYAGE - Deux Toulousains ont lancé l'association "Traveler on stage" au début de l’année. L’objectif: permettre à des "speakers" de raconter leurs voyages en 6 minutes et 18 photos et en finir avec les soirées photos interminables.

"Quand nos proches reviennent de vacances, ils nous montrent 300 photos, ça dure une heure et en général on s’ennuie". Voilà comment Simon Vacher explique l’idée du Traveler on stage (TOS), qu’il a lancé en avril 2014 avec son ami Bertrand.

Le TOS, c’est neuf speakers qui racontent leur périple à l'autre bout du monde à un public, en 6 minutes et 18 photos. La prestation se veut dynamique, originale et remplie d’anecdotes attirantes.

"6 minutes? Impossible, mais super intéressant"

L'idée c'est aussi ajoute Simon Vacher "de faire tomber les préjugés et montrer qu’un voyage ce n’est pas forcément cher, qu'il n'y a pas besoin d'aller loin pour faire des découvertes".

Jeudi, neuf nouveaux vont partager leur expérience devant une centaine de personnes. Arthur, 26 ans est l’un d’eux. Trouve-t-il difficile de raconter ses dix mois passés au Brésil en six minutes? "C’est impossible! J’ai dû faire des choix, trouver des anecdotes… Mais c’est un exercice super intéressant."

Les conseils des anciens

Son idée de départ: "Utiliser pleins de façons différentes de voyager, le couchsurfing, le volontariat, l'auto-stop …" Ilona, 25 ans, est venu conter son expérience lors de la deuxième session du TOS. "Sur un an en Australie, je n’ai presque retracé que ma traversée en catamaran jusqu’en Indonésie, explique-t-elle. En 6 minutes, je ne pouvais pas tout évoquer et ce périple d’un mois et demi comme membre d’équipage est celui qui m’a le plus marquée." Le secret ? Choisir un angle pour raconter son trip.

En attendant leur passage, les nouveaux peuvent compter sur l’aide des anciens pour préparer leur exposé. "En racontant ce que j'ai vécu, j’avais envie de pousser les gens à faire comme moi. Aujourd’hui j’aide les futurs "speakers" à résumer leur voyage en seulement 6 minutes… et ce n’est pas une mince affaire", rigole Ilona. Ce créneau réduit a aussi cette faculté à susciter l’envie du public, presque frustré de ne pas en entendre davantage!


Le service METRONEWS

Tout
TF1 Info