Douai : un an ferme requis contre une infirmière pour escroquerie à l'assurance-maladie

Le service METRONEWS
Publié le 7 janvier 2015 à 10h26
Douai : un an ferme requis contre une infirmière pour escroquerie à l'assurance-maladie

JUSTICE – Cette femme de 48 ans, aurait escroqué quatre caisses d'assurance-maladie à l'aide de fausses de demandes de remboursement.

Le procureur a requis un an de prison ferme à l'encontre d'une infirmière jugée ce mardi devant le tribunal correctionnel de Douai. Elle est accusé d'escroqueries à l'assurance maladie pour un montant d'environ 730.000 euros. Au total, le ministère public a requis trois ans de prison, dont avec deux sursis, et mise à l'épreuve pendant trois ans et obligation de rembourser le préjudice.

La prévenue, âgée de 48 ans, aurait escroqué quatre caisses d'assurance-maladie à l'aide de fausses de demandes de remboursement. Le procureur a également demandé une interdiction définitive d'exercer comme infirmière libérale et la confiscation des deux immeubles saisis au cours de la procédure.

Pendant plus de quatre ans

La soeur cadette de cette infirmière a également été mise en examen pour des faits identiques par un juge d'instruction de Valenciennes mais n'a pas encore été jugée. L'infirmière jugée mardi aurait commis ces escroqueries pendant plus de quatre ans, entre octobre 2009 et décembre 2013.

Les faits avaient été dénoncés par la Caisse primaire d'assurance maladie (CPAM) de Lille-Douai. Ce type d'escroquerie est passible de cinq ans d'emprisonnement et de 375.000 euros d'amende. Le jugement a été mis en délibéré au 13 janvier.


Le service METRONEWS

Tout
TF1 Info