"Hourra ! J'ai la carte de crédit de mon mec" : le bad buzz de Auchan sur Twitter

Barbara Marty
Publié le 22 août 2017 à 13h14, mis à jour le 22 août 2017 à 17h04
"Hourra ! J'ai la carte de crédit de mon mec" : le bad buzz de Auchan sur Twitter

Source : Twitter.com/proportionnelle

SEXISME - Le groupe de supermarchés Auchan a été accusé de "sexisme ordinaire" par de nombreuses internautes sur Twitter mardi matin. L'affaire est arrivée jusqu'aux oreilles de la secrétaire d'Etat chargée de l'égalité entre les hommes et les femmes, Marlène Schiappa, qui a elle aussi réagi. En cause : de nouveaux sacs de courses dépeignant une femme très heureuse de dépenser l'argent de son compagnon.

Une représentation "vénale" et "paternaliste" de la femme, qui n'a pas échappé aux critiques acerbes des internautes. Le groupe de supermarchés Auchan subit un "bad buzz" sur Twitter depuis mardi matin. De nombreux consommateurs se sont indignés de la représentation d'une femme sur des cabas de courses du groupe. 

La mention "Hourra ! J'ai la carte de crédit de mon mec !" a été dénoncée comme véhiculant du "sexisme ordinaire". 

Postée lundi soir par une utilisatrice, la photo de ces sacs de courses a déjà entraîné près de 2 000 retweets et 1 500 favoris sur Twitter à la mi-journée. Sans compter près de 200 réactions en réponses au tweet de @proportionnelle. 

La secrétaire d'Etat à l'égalité des droits entre les hommes et les femmes Marlène Schiappa tacle la marque. Elle rappelle que depuis 1907, les femmes françaises n'ont plus besoin de leur mari pour gérer leurs finances : elles disposent librement de leur salaire. 

Des études récentes menées aux Etats-Unis démontrent que l'exposition répétée et continue des enfants à des publicités qui véhiculent des stéréotypes de genre ont un impact durable sur la perception qu'ont les filles d'elles-mêmes. Elle entraînerait également une recrudescence de comportements violents envers les femmes de la part des hommes.  Au Royaume-Uni, les parlementaires ont voté au mois de juillet une loi condamnant les représentations sexistes dans les publicités. Une initiative du même type est en ce moment à l'étude en Allemagne. 

Contactée par la rédaction de l'Express ce mardi, Auchan affirme "être désolé pour la tournure qu'a pris le visuel présent sur le sac et les émotions qu'il a suscitées, notamment sur Twitter". Le groupe précise que le slogan se voulait avant tout "humoristique". Le distributeur n'aurait, selon lui,  "pas anticipé" une autre lecture du texte. Le retrait immédiat des sacs a été demandé. 


Barbara Marty

Tout
TF1 Info