Face au désengagement de l'Etat, les maires se serrent la ceinture

Le service METRONEWS
Publié le 18 septembre 2015 à 13h35
Cette vidéo n'est plus disponible

Source : JT 13h Semaine

A Seilhac, en Corrèze, la mairie doit se serrer la ceinture. Avec le désengagement de l'Etat, les impôts locaux ont augmenté plus vite que prévu et la commune réduit déjà ses dépenses. La subvention au club de football a ainsi déjà baissé. Le maire voit ses marges de manœuvre de plus en plus réduites. Il participera à la journée de mobilisation demain.

Le service METRONEWS