Fête des Lumières : quand Lyon monnaie son savoir-faire

Le service METRONEWS
Publié le 17 novembre 2014 à 15h52
Fête des Lumières : quand Lyon monnaie son savoir-faire

ECONOMIE – La Ville de Lyon souhaite valoriser ses compétences dans l'organisation de festivals lumière. La capitale des Gaules va ainsi devenir la première collectivité locale française à assurer des prestations d'assistance à maîtrise d'œuvres (AMO) contre rémunération.

"Nous serions un peu stupides de ne pas le faire." Jean-François Zurawik, le directeur des événements et de l'animation à la Ville de Lyon, ne s'en cache pas. Si la capitale des Gaules offrait jusque-là gracieusement son aide à l'organisation de festivals lumière en France et à l'international (Birmingham, Leipzig, Riga…), son savoir-faire a désormais un coût.

Lyon va ainsi devenir la première collectivité locale en France à assurer des prestations d'assistance à maîtrise d'œuvre (AMO) contre rémunération. Cette capacité à commercialiser son savoir-faire sera officiellement validée lors du prochain conseil municipal. "Nous recevons de plus en plus de sollicitations de la part de villes françaises et étrangères désirant bénéficier de nos compétences de préparation et de mise en place d'événements lumière, explique Jean-François Zurawik. Cela permet de développer le rayonnement international de notre ville, car la lumière est un langage universel. Il n'y a pas de raison de ne pas monnayer cette expertise."

Pas question de franchiser

La Ville de Lyon profitera de cet argent pour le réinvestir dans l'organisation de sa propre Fête des lumières . "Les sommes ne sont pas exceptionnelles et tout dépend de la taille de l'événement. Mais notre participation à l'organisation du Festival of Light de Dubaï en mars nous a par exemple permis de récolter plus de 150 000 euros", précise Jean-François Zurawik.

Et Georges Képénékian de conclure : "il ne s'agit pas de franchiser la Fête des lumières ou de disséminer l'événement à travers le monde. Cette manifestation restera Lyonnaise car elle s'inscrit depuis 1852 dans la grande histoire de notre cité", affirme l'adjoint au maire délégué à la culture.


 


Le service METRONEWS

Sur le
même thème

Tags

Tout
TF1 Info