Fin de la grève des éboueurs de Marseille mais le ramassage sera long

Le service METRONEWS
Publié le 28 janvier 2015 à 10h43
Fin de la grève des éboueurs de Marseille mais le ramassage sera long

PROPRETE – Au terme d’une journée de négociations, le syndicat des éboueurs de Marseille, Force Ouvrière et la communauté urbaine ont trouvé un accord pour la reprise du ramassage des ordures interrompu depuis jeudi dernier.

La bataille des ordures n’est pas terminée. Après le bras de fer engagé depuis jeudi dernier avec Marseille Provence Métropole (MPM), les éboueurs de Marseille ont décidé de reprendre le travail mardi soir. Il y a du travail. En 5 jours près de 4000 tonnes de déchets se sont amoncelées dans les rues de la ville. Même si des bennes de secours ont été placées par MPM, les tas de poubelles, parfois éventrés, mettront du temps à être nettoyés.

Selon la communauté urbaine, les déchets seront tous évacués d’ici la fin du week-end. Plus prudent, FO estime qu’avec des moyens nécessaires, le ramassage entier pourrait être fait avant le week-end. Deux versions qui illustrent les différents points de vue de ces interlocuteurs qui ont tout de même trouvé un accord de sortie de crise mardi soir.

Accord sur les recrutements

"Après une journée de négociations dans un climat constructif et apaisé, nous avons trouvé un accord", s’est félicité Lionel Royer-Perreaut, l'un des vice-présidents de MPM. L'accord trouvé prévoit notamment, le redéploiement de 10 agents dans deux secteurs de la ville , une levée d'une partie des sanctions (visant certains agents, ndlr), ainsi que la mise en œuvre d'un système d'astreinte dans chaque garage "pour faire face à des situations d'absentéisme imprévues".

"Tout le monde a fait des concessions, il n'y a pas de gagnants et pas de perdants", a estimé pour sa part Patrick Rué, secrétaire général FO-Territoriaux, majoritaire chez les éboueurs. "Les seuls gagnants, ce sont les Marseillais parce qu'on va pouvoir remettre la ville propre", a-t-il ajouté. "Les 10 recrutements demandés ont été obtenus, il y a eu une levée d'une partie des sanctions (visant certains agents, ndlr) et il va y avoir la mise en place d'un système d'astreinte: on a obtenu ça, mais on a aussi donné des garanties", notamment sur l'amélioration de certaines tournées, a pointé M. Rué.
 


Le service METRONEWS

Tout
TF1 Info