Gérard Collomb annonce l'échec de Syriza "s'il ne change pas de politique"

Le service METRONEWS
Publié le 10 février 2015 à 12h50
Gérard Collomb annonce l'échec de Syriza "s'il ne change pas de politique"

POLITIQUE – Le sénateur-maire PS de Lyon était l'invité de la matinale de LCI/Radio Classique ce mardi matin. L'élu estime notamment que "la seule politique possible (est) celle que mènent les socio-réformistes", dont il fait partie.

"Ce qui va être intéressant, c'est l'expérience de la Grèce. On va voir leur politique en dimension réelle", "ce que ça va donner d'ici six mois, un an". Invité ce mardi matin sur LCI/Radio Classique , le sénateur-maire PS de Lyon Gérard Collomb a estimé que Syriza allait "échouer" en Grèce, ce qui démontrera l'irréalisme, selon lui, des idées d'extrême gauche.

"Si Syriza échoue - ce que je pense si en tout cas il ne change pas de politique - alors on verra bien qu'il n'y a qu'une seule politique possible, celle que mènent les socio-réformistes", "celle qui nous permet de regagner en compétitivité, et de vaincre ce cancer qu'est aujourd'hui le chômage de masse", a déclaré Gérard Collomb. "On ne peut pas faire de concession sur le plan théorique. On pourrait reprendre le programme de Syriza  : augmentation des salaires, augmentation des retraites, augmentation de tout. Chacun voit bien aujourd'hui que ce serait totalement irréaliste", juge-t-il au sujet de sa vision de l'extrême gauche française.

"On a perdu deux ans et demi"

"Il faut mener un combat idéologique, montrer que c'est par des réformes économiques qu'on peut à nouveau permettre d'avoir une politique sociale qui puisse satisfaire nos concitoyens. Ce qu'ils veulent c'est la réduction du chômage, si nous arrivons à cela, il n'y aura plus le problème de l'extrême gauche", a-t-il ajouté, assurant que "si la politique qui est menée aujourd'hui continue à être menée sans hésitation, alors sans doute que dans quelques mois, on pourra voir s'inverser la courbe du chômage".

"La grande erreur qui a été commise c'est de ne pas avoir mis en application, dès l'arrivée au pouvoir de François Hollande, des politiques comme (celles) du pacte de responsabilité , du CICE , qui, je le vois, ont des effets concrets sur les entreprises, mais avec retard. On a perdu deux ans et demi et c'est cela qu'on paie aujourd'hui", estime Gérard Collomb.
 


Le service METRONEWS

Tout
TF1 Info