Golfe Juan : la plage publique sous la "villa du roi Fahd" sera fermée "par intermittence"

Publié le 17 juillet 2015 à 9h06
Golfe Juan : la plage publique sous la "villa du roi Fahd" sera fermée "par intermittence"

POLEMIQUE – La plage de la Mirandole sera bien interdite au public lors de la visite du roi d'Arabie Saoudite. Mais uniquement lorsqu'il sera présent. Une décision prise par la sous-préfecture de Grasse pour des raisons de "sécurité".

"Quand le souverain sera là, la plage sera interdite au public". L'Etat, représenté par son sous-préfet de Grasse, a tranché la polémique entourant la privatisation de la plage de la Mirandole, à Golfe Juan. A l'occasion de la visite du Roi d'Arabie Saoudite dans sa luxueuse propriété, dite "du roi Fahd", la plage publique en contrebas sera semi-privatisée.

Une solution logique pour le sous-préfet Philippe Castanet, qui précise dans Nice-Matin ce vendredi : "Il s'agit d'éviter la mise en danger du roi d'un pays en guerre. On ferait la même chose si c'était le président de la République [française] qui se déplaçait".

Pas de grille interdisant l'accès

La plage ne sera donc pas interdite au public en permanence, mais uniquement lorsque le roi Salmane sera présent dans sa villa. Aucune grille ne sera en revanche fixée sur le mini-tunnel permettant l'accès à la plage en passant sous la voie de chemin de fer. La sous-préfecture privilégie "un moyen plus léger, qui donne moins l'impression d'une privatisation".

Quant à la dalle de béton coulée à même le sable, l'Etat est formel : en application de la loi littorale elle sera détruite "par la délégation une fois cette dernière partie".

LIRE AUSSI >> Le geste de défiance de Michelle Obama envers l'Arabie Saoudite
 


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info