Il crée un parfum aux senteurs de… football

Sibylle Laurent
Publié le 26 octobre 2014 à 16h04
Il crée un parfum aux senteurs de… football

INSOLITE – Philippe d’Orvault, ancien directeur marketing, s’est reconverti dans la création de parfum. Pour son premier né, Dribble, il s’est inspiré des senteurs du… football.

Un parfum qui sent le football, ça vous tente ? L’idée paraît loufoque mais c’est bien le projet très sérieux de Philippe d’Orvault. Ce Nantais d’origine vient en effet de lancer Dribble , une eau de parfum qui rassemble "toute l’essence du football". Loin de sentir "la vieille chaussette", cette eau de toilette se veut plutôt une fragrance "chic, mystérieuse, fraîche", mêlant des tonalités boisées, muscées, de jasmin et d’agrumes. "Pour moi, c’est l’odeur qu’on associe aux footballeurs, quand ils sortent de la douche, après un match", raconte-t-il.

Bientôt le basket, le hand ou le hockey ?

Ce projet s’est élaboré peu à peu. Il y a trois ans, Philippe d’Orvault, directeur commercial, "plaque tout", et part en Amérique du Sud. "J’ai visité le Brésil, le Paraguay… Le football y est incontournable !" Là-bas, Pelé et Garrincha sont des monuments nationaux, le sport une religion qui se mêle aux rythme de la samba… Le voyageur s’imprègne de l’état d’esprit, s’initie à l’univers des cosmétiques. L’idée germe : il veut résumer l’essence de ces pays et ce sport dans un parfum. Il rentre en France, rencontre un nez, travaille avec lui sur les assemblages de senteurs, démarche des fabricants… et crée Dribble.

Le parfum est ainsi destiné "aux footballeurs, au gens qui aiment le football, mais aussi aux compagnes de sportifs !", résume Philippe d’Orvault. Pour l’instant, le créateur vend Dribble sur son site www.philippedorvault.com , et les magasins de sport se montrent intéressés. Et l’ancien directeur commercial fourmille déjà d’autres idées : "Pourquoi ne pas décliner un parfum dédié au basket, au hand, ou au hockey sur glace ?"


Sibylle Laurent

Sur le
même thème

Tags
Articles

Tout
TF1 Info