Il louait des cabines de son sex-shop à des prostituées

Le service METRONEWS
Publié le 26 janvier 2015 à 11h14
Il louait des cabines de son sex-shop à des prostituées

JUSTICE - Le gérant d’un sex-shop du centre-ville niçois vient d’être condamné à 30.000 euros d’amende par le tribunal correctionnel. Sa boutique accueillait des prostitués et leurs clients contre rémunération.

"Venez faire le plein de sens !" Le panneau ornant la devanture du sex-shop face à la gare de Nice-ville ne peut être plus explicite. Son gérant vient d'être condamné par le tribunal correctionnel de Nice pour "tolérance habituelle de la prostitution dans un lieu ouvert au public", comme le rapporte Nice-Matin dans son édition du jour .

L’homme laissait les prostituées exercer dans son établissement contre une somme de dix euros que déposait le client avant d’entrer en cabine. Excédés par ce manège, les riverains du quartier ont alerté la police.

La justice clémente

"Je savais que quelques prostitués venaient. J’étais loin de m’imaginer qu’il y en avait autant", s’est défendu le gérant à la barre, cité par Nice-Matin. Les trois salariés du sex-shop ont finalement été relaxés alors que leur supérieur a été condamné à deux amendes : 10.000 euros au nom de la société et 20.000 euros en son nom propre. L’homme encourait jusqu’à dix ans de prison et 750.000 euros d’amende.


Le service METRONEWS

Tout
TF1 Info