Ils achetaient des Ferrari et des Lamborghini avec l'argent de la drogue

Publié le 3 octobre 2014 à 10h06
Ils achetaient des Ferrari et des Lamborghini avec l'argent de la drogue

FAIT DIVERS - Un père et son fils ont été mis en examen à Marseille après le démantèlement d'un réseau de blanchiment d'argent, organisé à travers leur société de location de voitures de luxe.

Ils ont joué avec le feu, ils se sont brûlé les ailes. Un père et son fils ont été mis en examen jeudi à Marseille après le démantèlement d'un réseau de blanchiment d'argent, organisé à travers leur société de location de voitures de luxe.

Basée à Miramas, la petite entreprise avait pris contact avec des trafiquants de drogue de Marseille à la recherche d’un moyen pour blanchir leur argent sale. Rapidement un système est trouvé : ils fournissent d’importantes sommes en liquide aux loueurs. Et ces derniers utilisent cet argent pour aller acheter des voitures de luxe en Allemagne.

Un million d’euros détourné

A charge ensuite aux garagistes de revendre ou louer les voitures à des particuliers. Les trafiquants, eux, récupéraient une partie des sommes. Près d’un million d’euros aurait ainsi été détourné, selon une source proche de l’enquête.

Intrigués en mars dernier par ces "très importants" mouvements d'argent liquide, les enquêteurs de la division économique et financière de la PJ de Marseille et du groupe d'intervention régional (GIR) ont petit à petit déroulé le fil de ce trafic.

Lors de l'arrestation des deux garagistes, sept véhicules de luxe (des Ferrari ou encore des Lamborghini) ont été récupérés, ainsi qu'un peu d'argent liquide et un pistolet automatique calibre 6,35 mm. Les véhicules doivent être examinés de manière approfondie, avant d'être très vraisemblablement officiellement saisis puis revendus.
 


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info