Ils veulent changer la mauvaise e-réputation des Izards

Le service METRONEWS
Publié le 8 juillet 2014 à 12h19
Ils veulent changer la mauvaise e-réputation des Izards

INITIATIVE – Une association du quartier nord de Toulouse organise des ateliers afin de changer le regard des Izards sur Facebook et Twitter. Un film pour véhiculer des messages positifs est également en préparation.

Changer l'image des Izards sur le Web. C'est le but de l'association #31# depuis quelques mois qui veut montrer un autre visage de ce quartier toulousain à la réputation médiatique sulfureuse. "Quand on cherchait des informations sur Internet à propos des Izards, nous nous sommes rendu compte que le jugement était tout le temps négatif. Il y a eu un ras-le-bol des habitants", explique Najoua Mebrouk, 30 ans, bénévole au sein de l'association.

Les fusillades qui se sont déroulées en décembre 2013 ont agi, selon elle, comme "un électrochoc de solidarité, il y a eu une prise de conscience". Sur le terrain, les jeunes ainsi que les mères de famille se mobilisent et participent aux ateliers d’e-réputation organisés par #31#. L'objectif : véhiculer une image différente et positive du quartier.

"Une trentaine de personnes ont suivi nos formations où on a expliqué comment mieux utiliser Facebook, Twitter et communiquer auprès des médias", ajoute Najoua Mebrouk qui note déjà une évolution. "Sur Twitter on voit apparaître des événements qui se déroulent aux Izards, c'est un gros travail de fond on n'a pas encore terminé !".

Depuis deux mois, FACE Toulouse le club des engagées pour l'emploi et la diversité, a débarqué depuis deux mois sur Facebook et Twitter. "Il ne se déroule pas que des choses négatives dans le quartier, on est là pour redorer le blason des Izards en parlant des actions des centres-aérés ou des initiatives des habitants", lance Malika Hadjami, médiatrice sociale.

Un documentaire tourné avec les habitants bientôt sur le Web

Mais l'action de l'association ne s'arrête pas aux réseaux sociaux. En juin, le repas des voisins est le prétexte pour tourner un documentaire, avec le soutien de la mairie de Toulouse et de la préfecture, d'une dizaine de minutes pour montrer une autre facette du quartier.

"On est en phase de montage, il sera projeté aux habitants avant d'être mis en ligne sur le Web", continue Najoua Mebrouk. Prochaine étape: changer le descriptif du quartier des Izards sur la page Wikipédia.


Le service METRONEWS

Tout
TF1 Info