Intempéries : les Pyrénées-Orientales et l'Aude en vigilance rouge

Le service METRONEWS
Publié le 30 novembre 2014 à 8h32
Intempéries : les Pyrénées-Orientales et l'Aude en vigilance rouge

METEO – Deux départements du Languedoc-Roussillon ont été placés ce dimanche en vigilance rouge "pluie-inondation" et "crue". Près de 3.000 personnes ont déjà été évacuées.

Il pleut à verse dans le Sud de la France. Conséquence : deux départements du Sud de la France, les Pyrénées-Orientales et l'Aude, ont été placés en vigilance rouge "pluie-inondation" et "crue" ce dimanche par Météo France.

L'Hérault en vigilance orange "crues"

Météo France , qui avait déjà placé dans la nuit l'Aude en vigilance rouge "pluie-inondation", a étendu le champ de l'alerte pour le département aux crues. Les Pyrénées-Orientales sont maintenues en vigilance rouge "pluie-inondation" et l'Hérault reste en vigilance orange pour "inondation". Dans ces deux départements, la vigilance pour les crues reste toutefois au niveau orange.

Le bulletin d'alerte est valable jusqu'au lundi 1er décembre, 6h, la fin des intempéries n'étant pas attendue avant le début de la soirée.

EN IMAGES >> Les crues dans l'Aude et les Pyrénées-Orientales

Près de 3.000 personnes évacuées

En milieu de journée, 2.000 personnes ont été évacuées dans les Pyrénées-Orientales suites aux trombes d'eau qui se sont abattues sur le département, faisant gonfler les rivières, notamment l'Arly, située au nord.

Quelques heures plus tôt, les secours avaient déjà évacué 550 personnes dans la région ; 300 dans les Pyrénées-Orientales et 250 dans le département voisin de l'Aude.

"Un mètre d'eau dans les garages"

Dans certaines communes, l'eau est montée très rapidement. C'est le cas dans le village d'Argelès-sur-Mer, dans les Pyrénées-Orientales. La Massane, un petit cours d'eau pourtant à sec la majeure partie de l'année, s'est transformée en un fleuve d'une vingtaine de mètres de large. "A trois heures, des gens du quartier sont venus nous réveiller. Il y avait déjà un mètre d'eau dans les garages", raconte Kristel Grégori, une habitante d'Argelès dont la maison se situe à quelques dizaines de mètres de la Massane.

Le constat est le même à Portel-des-Corbières, dans l'Aude. "En un quart d'heure, vers 2h30, l'eau est montée de trois mètres et demi", raconte Roger Brunel, le maire de cette commune de 1.150 habitants. La Berre, rivière qui coule à proximité du village, a ainsi envahi les berges avant de s'enfoncer vers les quartiers bas, emportant tout sur son passage.


Le service METRONEWS

Tout
TF1 Info