La disparition du cochon rose sur un manège d’Istres enflamme la toile

Le service METRONEWS
Publié le 10 septembre 2014 à 16h11
La disparition du cochon rose sur un manège d’Istres enflamme la toile

SOCIETE – Lancée durant la campagne des municipales 2014, la rumeur selon laquelle le cochon rose d’un manège d’Istres aurait été enlevé suite à une demande de la communauté musulmane continue d’alimenter les commentaires sur la blogosphère.

Quand Internet joue un tour de cochon à la mairie d'Istres. En juillet 2013, la municipalité fait monter un carroussel sur la place centrale de la ville. Une installation provisoire où un cochon rose trône au milieu des chevaux et autres poneys. En septembre, un nouveau manège, plus moderne, le remplace. Mais les premières rumeurs apparaissent.

"Le cochon a été enlevé pour ne pas choquer les enfants musulmans", s’alarment certains bloggeurs. "C’est une demande de l’Imam", affirment d’autres. La fièvre conspirationniste atteint son sommet durant la campagne des municipales. Le maire-candidat,  François Bernardini , doit même démentir lors d’un meeting.

Une rumeur tenace

Cinq mois après, le maire a renfilé son écharpe. Mais la rumeur du cochon rose sacrifié sur l’autel de la religion court toujours. Renseignements pris auprès de Djamel Bedra, président de l’association des musulmans d’Istres : "aucune demande de la communauté musulmane n’a été faite en ce sens, c’est n’importe quoi", balaie-t-il dans un éclat de rire.

"Pour les musulmans, le cochon est illicite à la consommation. On ne peut pas le manger, mais on peut jouer avec", explique-t-il en souriant. Reste la question de la provenance de la rumeur ? Prudent, Djamel Bedra n’incrimine personne mais relève qu’elle a été lancée juste avant les municipales. "C’est surement politique, mais c’est difficile à prouver", conclut-il.


Le service METRONEWS

Tout
TF1 Info