La présumée empoisonneuse en série de la Côte d'Azur mise en examen

Le service METRONEWS
Publié le 30 juin 2015 à 15h10
La présumée empoisonneuse en série de la Côte d'Azur mise en examen

JUSTICE Cette quinquagénaire est soupçonnée d'avoir séduit puis empoisonné au moins quatre hommes âgés. Deux sont décédés en 2011.

L'histoire est digne d'un thriller. Une quinquagénaire originaire de Paris vient d'être mise en examen à Nice pour assassinat et empoisonnement. Elle est soupçonnée d'avoir séduit puis empoisonné au moins quatre hommes âgés. L'avocat de la suspecte, Me Cédric Huissoud, confirme que sa cliente "a été entendue par un juge d'instruction de Nice qui lui a notifié ce midi sa mise en examen. Elle a été placée en détention à la maison d'arrêt de Nice. Elle conteste toutes les accusations portées à son encontre. Elle l'expliquera prochainement lors de cette nouvelle convocation".

Du Valium dans la valise de sa séductrice

L'une des victimes présumées, décédée à Mouans-Sartoux et qu'elle avait fréquentée en 2011, avait 85 ans. Deux "rescapés", vivant à Fréjus (Var) et à Nice, estiment avoir subi des tentatives d'empoisonnement et se sont portés parties civiles. L'octogénaire de Fréjus avait ainsi raconté qu'il avait rencontré cette dame par le biais d'une agence matrimoniale. Son conte de fées s'était arrêté net lorsqu'il avait découvert du valium dans la valise de sa séductrice et que son médecin avait décelé chez lui des traces d'empoisonnement. "Je me dirigeais vers la mort sans m'en rendre compte !", avait-il déclaré dans la presse locale.

"Une personne fragile"

L'empoisonneuse présumée avait en sa possession, lors de son arrestation, des documents sur une possible cinquième victime sur la Côte d'Azur, restée toutefois introuvable. Son avocat, Me Huissoud, fait valoir le "parcours chaotique" de sa cliente, placée en famille d'accueil très jeune. "Son ex-mari, magnétiseur et escroc, était violent à son encontre", indique-t-il. Cette femme peu loquace, qui a beaucoup vécu des aides sociales, "dit se sentir mieux avec des gens âgés", plaide-t-il, en la décrivant comme "une personne fragile".


Le service METRONEWS

Tout
TF1 Info