La sécurité gagne ses galons à Toulouse

Le service METRONEWS
Publié le 16 décembre 2014 à 17h29
La sécurité gagne ses galons à Toulouse

SECURITE - Armement de la police municipale, installation de caméras de vidéosurveillance, création d'une brigade motorisée. Depuis son arrivée au Capitole, en mars 2014, Jean-Luc Moudenc fait de la question de la sécurité une priorité.

Des policiers à moto. Présentée mardi après-midi, la brigade d'intervention rapide entrera en fonction le 1er janvier. Composée de 13 éléments, elle devrait rapidement atteindre à terme les 25 éléments. Equipés de moto Yamaha 900 TDM, identiques à celles de la gendarmerie ou police nationale, les motards auront comme mission d'intervenir le plus rapidement possible sur le terrain à la demande du service Allô Toulouse (3101), l'ex-Office de la Tranquillité. Ils devront régler les problèmes liés aux conflits de voisinages, à des véhicules gênants dans une rue ou des nuisances sonores. Les policiers municipaux à moto se déplaceront par groupes de 3 agents et auront les mêmes attributions que leurs collègues à pied ou à voiture.

Clap de début pour la vidéosurveillance. Depuis lundi, les travaux de l'installation de la première caméra de vidéosurveillance ont débuté dans le quartier Arnaud Bernard: juchée sur un mât de 6 mètres de haut, elle devrait filmer dans les prochains jours la place et ses alentours. Surtout une dizaine d'autres devraient être prochainement installées dans le secteur. A terme, 150 à 200 caméras supplémentaires seront disséminées dans les autres quartiers toulousains.

Armement de la police municipale et patrouilles dans les quartiers. Depuis le 26 novembre, les policiers municipaux sont armés 24 heures sur 24. Sujet débattu lors de la campagne des dernières municipales, cette décision était également très attendue par les agents de sécurité municipale de la Ville rose qui jusqu'à présent disposaient d'une arme seulement la nuit. Autre nouveauté à venir: en vertu de la convention passée entre la police nationale et la mairie, les policiers municipaux devront dans les semaines à venir assurer des missions dans les Zones de sécurité prioritaire (ZSP) et quartiers réputés "sensibles " d'où ils étaient absents depuis plusieurs années.
 


Le service METRONEWS

Tout
TF1 Info