L'avion géant de l'émir du Qatar attendu dans la nuit de jeudi à vendredi à l'aéroport de Nice

Le service METRONEWS
Publié le 16 juillet 2015 à 15h52
L'avion géant de l'émir du Qatar attendu dans la nuit de jeudi à vendredi à l'aéroport de Nice

INSOLITE – Ce Boeing 747-800, l'un des plus grands avions de passagers du monde, doit se poser en fin de soirée sur l'aéroport de Nice Côte d'Azur.

C'est un avion exceptionnel, par ses dimensions mais aussi par ses aménagements d'un luxe inouï, qui doit se poser ce jeudi soir à l'aéroport de Nice Côte d'Azur. Le Boeing 747-800 de l'émir du Qatar, en provenance de Doha, est attendu vers 23 h 30 sur le tarmac niçois. Un géant des airs, équivalent américain de l'Airbus A380, qui n'a encore jamais posé ses roues à Nice. Cet appareil n'est rien de moins que le plus long avion à passagers du monde, avec plus de 76 mètres du nez à la queue. C'est d'ailleurs le modèle qui servira de base au prochain avion présidentiel américain Air Force One, d'ici à 2023.

Un avion à 500 millions d'euros

L'exemplaire appartenant à l'émir du Qatar, immatriculé A7-HBJ, aurait bénéficié de luxueux aménagements intérieurs, réalisés par Greenpoint Technologies . Cette société spécialisée aurait notamment créé dans l'énorme carlingue de 6 mètres de large une salle à manger pouvant accueillir vingt convives, deux véritables chambres à coucher dont l'une située dans le nez de l'appareil, une salle de fitness et un ascenseur intérieur pour passer sans effort d'un pont à l'autre... Des modifications qui représenteraient un budget de près de 200 millions d'euros, s'ajoutant au prix d'achat de l'avion, d'environ 300 millions d'euros.

Reste à savoir si l'émir sera à bord. Aucune information ne filtre à ce sujet. Ce qui est certain, c'est que son avion croisera d'autres géants à l'aéroport de Nice, puisque y sont attendus ce vendredi, entre autres, un 747-400 – le "petit" frère du 747-800 – ou encore un Antonov 124, un aéronef Ukrainien beaucoup plus rustique et habitué de l'aéroport de Nice.

LIRE AUSSi >> Champs Elysées : le mystérieux acheteur du showroom Citroën est l'ancien émir du Qatar


Le service METRONEWS