Le bras de fer continue entre les partisans de la région et du département

Sibylle Laurent
Publié le 1 juillet 2014 à 16h37
Le bras de fer continue entre les partisans de la région et du département

REGIONS – Le collectif 44 = Breizh s’indigne, après le sondage sur la réorganisation des régions commandé par les Pays de la Loire : l’hypothèse d’un ralliement de la Loire-Atlantique à la Bretagne n’y est pas envisagée.

"Un lobbying pour le Grand Ouest." C’est ce que dénonce le collectif 44= Breizh, pour le rattachement de la Loire-Atlantique à la Bretagne, après la parution d’un sondage commandé par les Pays de la Loire sur la réorganisation des régions .

En effet, l’enquête, effectuée par Ipsos du 24 au 26 juin, soumet 5 hypothèses aux répondants : maintien des Pays de la Loire, fusion avec la Bretagne, avec le Poitou-Charentes ou avec le Centre. Mais la question d’un rattachement du département Loire-Atlantique avec la Bretagne n’y est pas posée.

Nouvelle demande pour un référendum

Jacques Auxiette, président des Pays de la Loire, a en effet indiqué que ce sondage s’inscrivait "dans la logique du débat parlementaire tel qu’il est posé par le gouvernement, en reprenant les hypothèses officiellement envisagées". Et les résultats parlent d'eux-mêmes : les Ligériens sont 44% à souhaiter le maintien de la région Pays de la Loire telle qu’elle est aujourd’hui, 43 % à pencher pour la fusion avec la Bretagne, 3% pour un rapprochement avec le Poitou-Charentes et 2% avec le Centre.

Mais 44 = Breizh défend un droit d’option pour les départements, qui pourraient choisir leur rattachement: "Les sénateurs socialistes ont cherché à intégrer ce droit dans le projet de loi du gouvernement", indique le collectif. "De toute évidence, ce sondage constitue une riposte vis-à-vis des sénateurs qui, lors de la commission des lois de la semaine passée, étaient plus nombreux à défendre un Val de Loire fusionnant Pays de la Loire et Centre qu'un Grand Ouest."

Alors qu’ une manifestation pour une Bretagne à 5 départements a réuni entre 8 500 et 15 000 manifestants samedi dernier , 44 = Breizh dénonce "un déni de démocratie" et demande "la consultation de la population de Loire-Atlantique."


Sibylle Laurent

Tout
TF1 Info