Le J1 au coeur d'une polémique entre la mairie et le port

Publié le 17 décembre 2014 à 13h41
Le J1 au coeur d'une polémique entre la mairie et le port

AMENAGEMENT – Laissé pour le moment à l’abandon, le hangar du J1 suscite les convoitises. La mairie presse le port pour le lui céder. Ce dernier n’a pas tardé à lui répondre.

Une véritable bataille navale aux portes de Marseille. Situé dans le "triangle d’or" culturel de la façade maritime de Marseille, le hangar du J1 à proximité du MuCEM suscite de plus en plus de convoitises. Et le ton n'a pas tardé à monter entre les différents interlocuteurs.

Premier à dégainer : la mairie. À la veille du conseil municipal de lundi dernier, l’adjoint UMP au maire délégué aux grands projets, Gérard Chenoz, qualifie le bâtiment de "séquence manquante entre le Vieux-Port et la Joliette." "C’est un no man’s land au cœur du projet Euroméditerranée", poursuit-il. Objectif de l'élu : récupérer l'espace pour le transformer en casino ou en aquarium.

Propriétaire du lieu, le Grand Port Maritime de Marseille (GPMM) n’a pas tardé à réagir par la voix du président de son conseil de surveillance, Jean-Marc Forneri. "Pour précision, le J1 n’est pas à vendre et ne sera pas vendu demain et il demeure la propriété du GPMM", tranche-t-il.

La mairie lance un ultimatum

Après avoir lancé un appel à projets pour requalifier le site, il confie avoir reçu des propositions "intéressantes, de qualité certes inégale, mais avec de grands noms du domaine du loisir de la grande plaisance internationale".

Mais avant de prendre une décision, il demande juste à la mairie de respecter le calendrier, assurant que la décision se fera en concertation avec elle. Reste à la convaincre. "Refuser d’envisager la vente et de coopérer avec la ville pour élaborer un projet commun sur un site stratégique de la façade littorale serait une faute de la part du GPMM", prévient l’adjoint aux Finances, Roland Blum. Balle au centre.
 


La rédaction de TF1info

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info