JUSTICE – Le meurtrier de Samir Chorfi, dans le quartier de La Reynerie à Toulouse, en novembre 2011 a été condamné à 20 ans de prison. Les jurés ont retenu le meurtre et non l'assassinat comme le réclamait l'avocat général.

Redha Mecherouh, 22 ans, accusé du meurtre de Samir Chorfi en novembre 2011 a écopé de 20 ans de réclusion annonce le site de France 3 Midi-Pyrénées. Le jeune homme était jugé depuis lundi devant la cour d'assises de Haute-Garonne pour avoir tiré à 16 reprises sur un ex-prisonnier, Samir Chorfi.

Face aux jurés, l'accusé a affirmé ne pas "être fier d'avoir tué Samir. Je regrette mais j'ai eu peur. Je suis prêt à faire des excuses à sa famille même si ça ne sert à rien".

L'avocat général réclame 25 ans

Devant les enquêteurs qui l'ont arrêté après quelques jours de cavale entre l'Espagne et l'Algérie, Redha Mecherouh a toujours affirmé que la victime, qui venait de sortir de prison quelques semaines plus tôt et était équipée d'un bracelet électronique, tentait de lui soutirer 10 000 euros.

Le jour du drame, le prévenu a expliqué avoir désarmé Samir Chorfi avant de lui tirer dessus. Alors que l'avocat général a réclamé au cours de son réquisitoire la requalification du geste en assassinat et demandé une peine de 25 ans, les jurés ont retenu la qualification de meurtre.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info