Le musée Chagall se recentre sur les fondamentaux

Le service METRONEWS
Publié le 30 janvier 2015 à 14h50
Le musée Chagall se recentre sur les fondamentaux
L'essentiel

Culture – L’arrivée d’une nouvelle directrice à la tête des musées nationaux du XXe siècle des Alpes-Maritimes marque un recentrage sur la vocation première de ces établissements monographiques, dans un contexte où la fréquentation est à la peine.

Un partenariat avec le musée Picasso de Paris , une grande exposition estivale consacrée au dialogue entre Chagall et Nice, la restauration de la façade magistrale du musée Fernand Léger… L’agenda 2 015 des musées nationaux du XXe siècle des Alpes-Maritimes (Chagall à Nice, Léger à Biot et la chapelle Picasso à Vallauris-Golfe-Juan) ne manque pas d’attraits.

Il vaut mieux, car l’année 2014, en termes de fréquentation, est à la baisse. Avec 155 000 visiteurs, Chagall, qui était en hausse constante depuis 2009, perd 10 000 entrées en un an. Léger aussi pique du nez et tombe sous les 28 000 visiteurs annuels. Seul le musée national Pablo Picasso fait un bond, de 25 000 à 28 000 visiteurs l’an dernier.

Une nouvelle directrice

Arrivée le 1er septembre en remplacement de Maurice Fréchuret, atteint par la limite d’âge, Anne Dopffer, la nouvelle directrice des musées azuréens, a affiché aujourd’hui, à l’occasion de la présentation de la programmation 2015-2016, sa volonté de se "recentrer sur les fondamentaux" alors que son prédécesseur avait poussé les feux de l’art contemporain. "Il s’agit de musées monographiques,indique-t-elle, et les noms de Léger, Chagall et Picasso sont suffisamment forts pour que l’on montre en priorité les œuvres de ces artistes."

L’art contemporain ne passe cependant pas à la trappe, mais il sera cantonné à des travaux in situ, autour de l’architecture ou des jardins de ces musées, ou en contrepoint des thèmes développés par les expositions.

Chagall et la baie des Anges

Temps fort de l’année, l’exposition "Nice, soleil, fleurs, Marc Chagall et la baie des Anges" succédera le 4 juillet à une rétrospective, de mars à juin, des œuvres tissées de Marc Chagall. À la chapelle Picasso de Vallauris, un partenariat avec le musée Picasso de Paris devrait permettre de juin à septembre de présenter des œuvres de l’artiste-phare.

À Biot, après les tapisseries de Fernand Léger, une exposition sur la fresque de 400 m² réalisée sur le fronton du musée par l’artiste sera organisée de mai à octobre pour fêter sa rénovation. À noter enfin que le musée Chagall fermera pour rénovation pendant trois mois en septembre prochain.