L'école de chimie de Toulouse veut relancer l'économie du parfum

Le service METRONEWS
Publié le 2 octobre 2014 à 14h54
L'école de chimie de Toulouse veut relancer l'économie du parfum

INITIATIVE – Un "Flav Lab", laboratoire de fabrication de parfum, va être prochainement lancé à Toulouse. Pour les porteurs du projet, il s'agit de relancer la filière des parfums et arômes alimentaires en Midi-Pyrénées.

On pourra bientôt fabriquer son propre parfum. Le "Flav Lab", un  laboratoire ouvert aux étudiants, aux particuliers et aux chercheurs , va ouvrir ses portes à Labège, dans les prochaines semaines. Installé dans les locaux de l'Ensiacet, école de chimie dépendant de l'INP, il pourra accueillir les Géo Trouvetou souhaitant se lancer dans la création de fragrances et d'arômes.

"Il y a cent cinquante ans, la lavande du Quercy était la plus renommée de France. Aujourd'hui, quand on parle de cette plante, on pense plutôt à Grasse ou à Nice qu'à Midi-Pyrénées", observe Thierry Talou, ingénieur de recherche au sein du laboratoire de chimie agro-industrielle (LCA) de l'Ensiacet.

Redynamiser la filière du parfum

"L'objectif est de redynamiser les filières du parfum et des arômes alimentaires de la région", ajoute-t-il. Pour le chercheur, le thé d'Aubrac ou le tussilage, sorte de pissenlit qui pousse dans les Pyrénées, ont leur place parmi les saveurs utilisées dans la cuisine. 

Dans les locaux de l'école d'ingénieur, deux extracteurs d'arômes et un orgue à parfums seront bientôt mis en service. Ce dernier, en bois et en forme de bar, recèle près de 200 extraits de plantes - lavande, lotus, jasmin ou ylang-ylang (qui sert à la confection du Chanel n° 5). C'est ici que les jeunes fraîchement diplômés, les industriels, les agriculteurs et même les Monsieur Tout-le-monde possédant des fleurs aux parfums particuliers dans leur jardin, pourront tester de nouvelles fragrances avant de les commercialiser.

"On veut être le marchepied avant une industrialisation à plus grande échelle", ajoute Thierry Talou. Une initiative qui ravit Pierre Berdoues, célèbre parfumeur toulousain, connu pour ses produits à base de violette. "Des gens qui veulent se lancer dans le secteur peuvent le faire à moindre coût et surtout sans aller à Paris", lance l'industriel qui a prévu d'apporter son expertise au sein du Flav Lab.


Le service METRONEWS

Tout
TF1 Info