"Les maisons hantées sont nombreuses dans le Nord-Pas-de-Calais"

Le service METRONEWS
Publié le 4 septembre 2014 à 17h36
"Les maisons hantées sont nombreuses dans le Nord-Pas-de-Calais"

PARANORMAL - Auteur du livre "Maisons hantées et autres lieux étranges en Nord-Pas-de-Calais", Ludivine Fasseu fait un tour d'horizon pour metronews des 29 cas de maisons hantées dans la région. Selon elle, le doute est de mise pour certains cas. Rencontre.

Les maisons hantées pullulent dans le Nord Pas-de-Calais. Récemment, certaines ont défrayé la chronique. Cette semaine, une famille de Villers-Outréaux a dû abonner sa maison, harcelée, selon elle, par une présence malfaisante. En avril 2013, une autre affaire a été signalée à Mentque-Nortbécourt, près de Calais. Des locataires avaient dû être hospitalisés, après avoir été, soi-disant, "frappés par des chaises volantes".

Pas de quoi surprendre, Ludivine Fasseu, auteure du livre Maisons hantées et autres lieux étranges en Nord-Pas-de-Calais (sorti en 2013). Dans cet ouvrage, elle s'est intéressée à une trentaine de lieux habités par les esprits. "Les maisons hantées sont nombreuses dans la région. Les témoins que j'ai rencontrés m'avaient tous l'air de bonne foi, indique-t-elle à metronews. Ces gens étaient aussi très angoissés et gênés d'en parler".

Des maisons rasées

De Hem à Béthune, en passant par Saint-Omer ou encore Hoymille, pour Ludivine Fasseu, les lieux hantés sont toujours reliés à un drame. Par exemple, la célèbre maison d'Hem de 1939 où un enfant de 5 ans est décédé. (photo) Après ce drame, l'auteur évoque des témoignages de bruits de pas inexpliqués ou encore des sons de pleurs d'enfant. A Lambersart, une autre maison a fait fuir toutes les familles qui s'y installaient en moins d'un an à chaque fois. Elles ont été touchées par des maladies ou même des décès".

Se déclarant volontiers "cartésienne", au fil de sa longue enquête, un certain "doute" s'est insinué dans l'esprit de l'auteur. "Il y a même certains agents immobiliers qui font passer des médiums ou des maires qui décident de faire raser les maisons incriminées, souligne Ludivine. Un autre maire près de Saint-Omer et des voisins ont été témoins directs de ces faits paranormaux, même si certains évoquent des canulars. Aux Etats-Unis, ces faits sont pris très au sérieux. Mais quel est l'intérêt pour les familles de témoigner, alors qu'elles ont toujours tout à perdre et rien à y gagner ?"

"Maisons hantées et autres lieux étranges en Nord-Pas-de-Calais" de Ludivine Fasseu, aux éditions Ouest-France. 15 euros


Le service METRONEWS

Tout
TF1 Info