FAIT DIVERS – Plusieurs dizaines de taxis ont barré les accès routiers aux deux terminaux de l'aéroport de Nice. Ils protestaient contre le placement en garde à vue de cinq de leurs collègues, dans le cadre de l'enquête sur l'agression d'un chauffeur Uber Pop.

Grosse pagaille ce mardi après-midi aux abords de l'aéroport de Nice Côte d'Azur. Peu après 12 h 30, plusieurs dizaines de taxis ont interdit l'accès aux deux terminaux, obligeant les passagers à rejoindre à pied l'infrastructure. Ils ont finalement levé le blocage vers 14 heures.

Ils protestaient contre le placement en garde à vue, ce mardi matin, de cinq de leurs collègues, dans le cadre de l'enquête sur l'agression d'un chauffeur Uber Pop. Dans la nuit du 15 au 16 juin dernier, vers 2 heures du matin, une violente altercation avait opposé un groupe de taxis à un chauffeur Uber Pop . La voiture du particulier avait été fortement endommagée, avec notamment les vitres brisées.

La garde à vue des artisans s'est terminée vers 14 heures, ce qui a provoqué la fin du mouvement de protestation de leurs collègue à l'aéroport.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info