Avec l'aide de la Russie, l'Agence spatiale européenne expédie ce lundi un orbiteur et un atterrisseur. L'objectif : préparer le terrain pour l'arrivée en 2018 du robot Rover. Bardé d'instruments d'analyses, il devra relever des traces d'activités biologiques pour comprendre la nature même de la planète. L'opération, lancée il y a 16 ans, a coûté 1,3 milliard d'euros à l'Agence spatiale européenne.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info