Lille : des portiques dans le métro, la bonne solution contre la fraude ?

Publié le 28 janvier 2015 à 13h20
Lille : des portiques dans le métro, la bonne solution contre la fraude ?

TRANSPORT - Gérald Darmanin, vice-président aux transports à la Métropole européenne de Lille (MEL) va lancer, en février, une étude pour installer des portiques dans les stations du métro lillois. La CGT Transpole n'est pas convaincue par l'efficacité de cette mesure.

Les portiques dans le métro lillois vont-ils réussir à endiguer le fléau de la fraude ? La réponse est oui, selon Gérald Darmanin, vice-président aux transports à la Métropole européenne de Lille (MEL). En février, le maire de Tourcoing va faire voter, par les élus de la communauté urbaine, une étude pour l'installation de portiques dans les stations de métro Transpole, avant une délibération cadre prévue en avril.

"A Lyon, le taux de fraude a été divisé par deux depuis 2006, indique-t-il à metronews. Il faut anticiper le doublement de la ligne 1." Trois scénarios sont à l'étude pour des installation d'ici à 2018 : six à huit stations équipées (10 millions d'euros), 25 stations (18 millions) ou encore la totalité des 60 stations.

Une "baisse des moyens humains"

Car il y a urgence. Lille possède aujourd'hui le taux de fraude le plus élevé des métropoles , avec 17% d'usagers sans ticket. "Nous avons le taux de contrôle le plus bas de France (seulement 4 % des voyageurs, ndlr), tonne Gérald Darmanin. C'est un manque à gagner de 14 millions d’euros et nous sommes les derniers à ne pas être doté de portiques."

Du côté des agents Transpole, l'avis est plus nuancé. "Cette fraude est aussi liée à un défaut de matériel de la carte Pass Pass, nous confie Mohamed Farhi, secrétaire de la CGT Transpole. C'est aussi la baisse des moyens humains, qui a fait repartir la fraude à la hausse. La présence d'agents est plus efficace et permet d'être la fois pédagogique et dissuasive. Ces installations sont extrêmement coûteuses et elle seront, à terme, détournées par les fraudeurs." Pour la direction de Transpole, on affirme, qu'au contraire, ces portiques permettront de rediriger les contrôleurs vers les bus et les tramways.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info