Lille : un nid pour les entreprises en devenir

Le service METRONEWS
Publié le 18 juin 2015 à 15h38
Lille : un nid pour les entreprises en devenir

ECONOMIE – Opteos, coopérative d'entrepreneurs-salariés à Lille, accompagne au quotidien une cinquantaine de porteurs de projet. Sous forme de défi, elle les met à contribution pour créer leur nouveau site internet et fait appel à un financement participatif.

Opteos est une coopérative d'entrepreneuriat collaboratif, créée en 2010. Implantée à Euratechnologies, à Lille, elle accompagne et conseille des porteurs de projet. Tous les troisièmes jeudis du mois, une réunion d'information est organisée. "Les entrepreneurs peuvent se lancer dans leur activité en bénéficiant de notre numéro de Siret (immatriculation)  et ainsi tester la viabilité de leur projet pendant deux ans", explique Saâdia Chaybouti, gérante d'Opteos.

Très axée sur les nouvelles technologies de l'information et de la communication, la société prend sous son aile tout type d'activités sauf celles nécessitant un investissement trop lourd au démarrage. Les collaborateurs bénéficient ainsi d'un réseau opérationnel et d'infrastructures non négligeables. Forte de ses 50 membres, l'entreprise vient de lancer une campagne de crowdfunding sur le site d'Ulule . L'idée : des entrepreneurs mettent leur savoir-faire au service des donateurs, et l'argent généré servira à la refonte du site Internet de la boîte .

Service contre don

"Le site est un prétexte, un projet fédérateur qui profite à tous, ajoute Saâdia Chaybouti. Cela permet de mutualiser nos compétences et nos expériences à travers l'échange et la participation. Avec une réelle finalité : un nouveau site pour notre coopérative." Le montant espéré s'élève à 3000 euros. L'appel aux dons est ouvert jusqu'au 17 juillet. A ce jour, le montant récolté atteint à peine 70 euros mais la campagne vient tout juste de débuter.

A travers cette campagne de financement participatif, Opteos mise sur une de leurs valeurs sûres : l'émulation, en interne et en externe. En plus de réaliser un acte solidaire, les donateurs pourront bénéficier, selon leur mise, d'un stylo jusqu'à un accompagnement avec un psychologue du travail.
 


Le service METRONEWS