Lot-et-Garonne : l'homme, soupçonné d'avoir poignardée au hasard deux femmes, a été écroué

La rédaction de LCI
Publié le 8 décembre 2016 à 17h10
Lot-et-Garonne : l'homme, soupçonné d'avoir poignardée au hasard deux femmes, a été écroué

FAIT DIVERS – L'homme soupçonné d'avoir agressé au couteau deux femmes, dont une grièvement, mercredi 6 décembre à Agen, a été mis en examen pour "tentatives d'assassinat". Il a reconnu les
faits mais sans pouvoir les expliquer.

L'homme soupçonné d'avoir agressé au couteau deux femmes, dont une grièvement, à une heure d'intervalle le mercredi 6 décembre à Agen, a été mis en examen ce vendredi pour "tentatives d'assassinat". La traque de ce suspect, arrêté à Bon-Encontre (Lot-et-Garonne), avait mobilisé gendarmes et policiers après les mystérieuses agressions de deux femmes dans le secteur d’Agen, selon La Dépêche et Sud Ouest, qui ont révèlé cette surprenante affaire. 

Tout commence mardi à 19h30, sur le parking d’un Intermarché d’Agen. Une femme de 55 ans range ses courses dans le coffre de son véhicule lorsqu’elle sent une douleur au dos. Elle ne prête pas attention à l’homme qui s’enfuit derrière elle, pensant s’être heurtée au hayon de la voiture. Elle prend ensuite conscience de la gravité de la blessure, une plaie de 4 centimètres de profondeur causée par une arme blanche. 

L'homme a indiqué vouloir aller en prison car il sentait des pulsions dangereuses

Le parquet d'Agen

Une heure plus tard, c’est une autre automobiliste de 26 ans qui est prise pour cible. Un 4x4 la percute. Lorsque la jeune femme descend sa vitre, le conducteur la poignarde au visage et à l’aisselle. Elle parvient à échapper aux griffes de son agresseur en accélérant, relate la presse locale. La victime, qui présente des blessures sérieuses, a été hospitalisée. 

Les deux femmes agressées ne se connaissaient pas mais, très vite, les policiers et gendarmes qui travaillent en commun sur l’affaire soupçonnent une seule et même personne. Le suspect, un fondeur de 39 ans, employé depuis vingt ans dans la même 

entreprise, avait été ensuite interpellé dans une station-service.

Placé en garde à vue, l'homme, marié et père de deux jeunes enfants, décrit comme "attentionné et bienveillant", a indiqué vouloir "aller en prison" car il sentait des "pulsions" dangereuses, selon le parquet d'Agen. Reconnaissant les faits, il a indiqué aux enquêteurs que "ce n'était pas un hasard qu'il se soit attaqué à des femmes, mais sans pouvoir expliquer" davantage ses motivations. L'homme avait déjà été condamné pour vols il y a cinq ans et avait fait l'objet d'un suivi psychiatrique pour kleptomanie. Il a été écroué.


La rédaction de LCI

Tout
TF1 Info