L'ouest toulousain panse ses plaies après les intempéries

Le service METRONEWS
Publié le 24 juin 2014 à 11h50
L'ouest toulousain panse ses plaies après les intempéries

METEO – La pluie et le violent orage qui se sont abattus sur la banlieue toulousaine ont provoqué d'importantes inondations. Mardi matin, les habitants de Tournefeuille, Plaisance du Touch et Colomiers recensaient les dégâts.

L'ouest toulousain sous les eaux. Après les fortes pluies qui ont noyé la banlieue toulousaine provoquant d'importants dégâts, selon les spécialistes il est tombé en trois heures l'équivalent d'un mois de pluie, l'heure est aux réparations.

Jet d'eau et balai à la main, Jean, un habitant des Ramassiers à Colomiers a posé un jour de congé mardi pour nettoyer les dégâts. "Il y avait trente centimètres d'eau dans la rue, dès qu'une voiture passait cela faisait des vagues qui arrivaient jusque dans la maison", explique-t-il.

Un mètre d'eau dans la cave

Un peu plus loin, des habitants regardent l'entrée d'un garage souterrain noyé sous les eaux. "Il y a au moins un mètre d'eau, hier soir j'ai pu y entrer de justesse pour sortir ma moto", explique une jeune femme blouson Harley Davidson sur le dos. Un voisin a eu moins de chance : sa 900 cm³ est restée bloquée et il ne sait pas dans quel état il va la récupérer.

Petits-déjeuners aux habitants

Dans les artères de ce nouveau quartier construit il y a sept ans aux limites des communes de Colomiers et Tournefeuille, les agents de la mairie ont distribué des petits-déjeuners à certains habitants. Dans la matinée, les véhicules des agents municipaux continuaient leur ballet pour déboucher les conduits d'évacuation obstrués par des immondices.

Sur les bas-côtés et dans les fossés, des voitures stoppées par les flots attendent que leurs propriétaires viennent les récupérer. "Je me suis mis sur le côté de la chaussée pour laisser passer des voitures et mon 4x4 a glissé dans une tranchée entre deux conduits d'évacuation qui n'était pas signalés", râle un automobiliste. Les démarches des sinistrés pour se faire indemniser ne font que commencer.


Le service METRONEWS

Tout
TF1 Info