Lyon : se serrer la ceinture mais continuer d'investir

Le service METRONEWS
Publié le 16 juin 2015 à 14h33

ECONOMIE - Comment faire autant avec moins ? Telle est l'équation que doivent résoudre Gérard Collomb et ses équipes jusqu'en 2020. Le maire de Lyon doit en effet faire avec la baisse des dotations de l'Etat et donc trouver de nouvelles "marges de manœuvre". Car si la Ville souhaite continuer d'investir fortement (600 millions d'euros d'ici 2020), elle doit aussi atteindre un objectif d'économies de 40 millions d'euros.

La culture et le sport, grands perdants
Premier budget municipal, la culture est le premier domaine à payer les conséquences du contexte économique morose (- 7 millions d'euros sur le mandat). L'Orchestre national de Lyon et le Théâtre des Célestins vont voir leurs budgets respectifs être gelés, tandis que le financement du Musée des Beaux-Arts , des Archives Municipales ou encore du Musée d'art contemporain va baisser. Promesse de campagne, le projet de nouvelle Maison de la Danse à Confluence est lui enterré puisque bien trop coûteux (100 millions d'euros). Un Atelier de danse, dédié à la création, pourrait toutefois voir le jour au sein de l’ancien musée Guimet. Côté sport, la subvention allouée à l' Olympique Lyonnais va également diminuer (- 265 000 euros), tout comme celle dont bénéficiait le LOU Rugby .

Trouver de nouvelles recettes
La Ville entend prendre de nouvelles mesures pour trouver de nouvelles rentrées d'argent. Les contrôles du stationnement payant seront renforcés, et les tarifs des cantines seront révisés à la rentrée 2016. La taxe d’habitation sur les résidences secondaires sera par ailleurs majorée de 20 %, et l'exonération de deux ans de la taxe foncière pour les logements neufs sera supprimée. Les tarifs des musées et des bibliothèques pourront également être revus à la hausse.

Les grands projets qui restent
"Les Lyonnais vont continuer de voir leur ville se transformer", promet Gérard Collomb. En effet, les principaux projets en matière d'urbanisme vont se poursuivre, comme la transformation des quartiers de La Part-Dieu (gare rénovée, programmes de bureaux et de logements) , de Confluence et de Gerland , sans oublier l'Hôtel-Dieu . Des artères commerçantes comme la rue de la République et la rue Victor-Hugo seront par ailleurs remises en état, tout comme la place des Terreaux.
 


Le service METRONEWS

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info