Lyon : une "machine à salades" en cours de développement

Le service METRONEWS
Publié le 3 juillet 2014 à 18h24
Lyon : une "machine à salades" en cours de développement

ECONOMIE – Le projet FUL (pour Ferme urbaine lyonnaise) consiste en un bâtiments dans lequel seraient produites 700 000 salades par an.

Une ferme maraîchère au cœur de la ville. Telle est le concept innovant du projet FUL (pour Ferme urbaine lyonnaise). Une équipe de Lyonnais est en effet en train de monter, en partenariat avec l'Insa notamment, un projet de bâtiment conçu pour abriter et contrôler une production de salades.

"C'est l'un des végétaux les plus consommés au monde et un légume emblématique de l'alimentation française, explique Philippe Audubert, l'un des porteurs du projet. Le principe de base est d'organiser pour chaque plante un parcours reproduisant son cycle de croissance, depuis la nurserie jusqu'à la récolte." Concrètement, les salades, installées dans des gouttières et placées sur des tapis roulants, suivraient un parcours ascensionnel et automatisé à travers le bâtiment, d'une superficie de 1 000 mètres carrés. La durée totale pour la croissance de la salade étant elle de 49 jours.

Une salade "vivante"

"Ce système permet d'utiliser 80% de pesticides en moins par rapport à l'agriculture conventionnelle, ainsi que dix fois moins d'eau, ajoute Philippe Audubert. Nous pourrons produire 2 000 salades par jour. De plus, ce type de production offre la possibilité de s'implanter de partout, autant au sous-sol que sur un toit d'immeuble. Nous pourrons vraiment être nomades."

Le consommateur, lui, achètera sa salade "vivante", c'est-à-dire avec les racines et sa motte, ce qui lui permettra de conserver son légume une quinzaine de jours. Une première en France. Le projet FUL pourrait aboutir en juin 2016. Son coût de production et le prix final de la salade seront connus à l'automne.
 


Le service METRONEWS

Tout
TF1 Info