Le démantèlement de la "Jungle" de Calais

Mais pourquoi la "Jungle" de Calais porte-t-elle ce nom ?

Loïc Le Clerc
Publié le 22 octobre 2016 à 10h55, mis à jour le 22 octobre 2016 à 11h07
Cette vidéo n'est plus disponible

Source : Sujet JT LCI

LE MOT DU JOUR - En 2002, le gouvernement démantelait le camp de Sangatte. Les migrants se sont alors dispersés dans des bois et forêts alentours pour y recréer ce qui deviendra la "jungle" aux portes de Calais. Voici d'où vient ce nom.

En 2002, Sangatte est démantelé. On estime alors que ce centre de la Croix-Rouge accueillait à l'époque quelques centaines de personnes. Mais cette population va alors se disperser vers la ville de Calais. Les réfugiés s'installent dans les alentours, dans les forêts. Et "forêt", en persan, ça se dit" jangal".

"Jangal" devient la "jungle", celle de Calais. Et les réfugiés y affluent, désireux de rejoindre le Royaume-Uni. En 2009, Eric Besson, ministre de l'Immigration et de l'Identité nationale, organise la première évacuation de la "jungle", qui compte alors 700 personnes.

Mais ça ne suffit pas. En 2014, la population de la "jungle" explose. Les réfugiés fuient la guerre en Irak et en Syrie. Ils jouent leurs vies, traversant terres et mer, prenant tous les risques pour atteindre le sol britannique, par le port de Calais ou via le tunnel sous la Manche. Aujourd'hui, environ 6500 personnes résident dans la "jungle".

TRAIT D'ACTU - La Jungle de Calais expliquée en dessins

Trait d'actu : des dessins pour mieux comprendre la jungle de Calais Source : Sujet JT LCI
Cette vidéo n'est plus disponible

Loïc Le Clerc

Tout
TF1 Info