Marseille : le petit singe arrêté au Taser est entre de bonnes mains

Le service METRONEWS
Publié le 18 décembre 2014 à 11h13
Marseille : le petit singe arrêté au Taser est entre de bonnes mains

INSOLITE – L'animal terrorisait les habitants du quartier de la Castellane (XVIe arrondissement) à Marseille depuis déjà plusieurs jours. Il avait été pris en charge par la SPA qui va le confier à une association de Saint-Etienne qui travaille avec un zoo agréé.

Au moment de quitter ceux qui l'avaient recueillis, le petit singe leur a envoyé des bisous à la volée. C'est une scène émouvante entre un petit animal et le personnel de la SPA que relatent nos confrères du quotidien régional La Provence . Il avait été capturé lundi, à la Cité de la Castellane, après avoir quelque peu terrorisé les habitants du quartier. Le petit singe devenu agressif avait dû être tasé par les forces de l'ordre pour pouvoir être remis aux professionnels de la SPA.

"La décharge électrique n'a pas eu de conséquences sur son état de santé, assure Hélène Brun, présidente de la SPA. Quand il est arrivé chez nous, il était réveillé. On est tout de suite allé lui acheté des fruits. Tout le monde lui a fait des câlins. Son propriétaire s'est vanté de le nourrir de chocolat. Il pensait sans doute bien faire, mais ce type d'aliments n'est pas du tout adapté pour un singe, et peut même s'avérer toxique", explique Hélène Brun, qui rappelle pourquoi le commerce de tous les primates est strictement interdit. "Les singes magot sont une espèce en voie d'extinction, il en reste moins de 14 000 dans le monde, notamment dans les montagnes de l'Atlas au Maroc et en Algérie."

Tout est bien qui finit bien

"En captivité, ces animaux souffrent. Même s'ils sont entourés d'affection, on les prive de la seule chose dont ils ont besoin : la liberté"

Mais pour le petit magot de la Castellane tout est bien qui finit bien puisqu'il vient d'être pris en charge par une association de défense des primates qui travaille dans un zoo agréé, entre Lyon et Saint-Étienne. Après une période de quarantaine et d'observation de son comportement, il rejoindra les siens.
 


Le service METRONEWS

Tout
TF1 Info