Marseille : le serpent du parc Puget était un cobra extrêmement dangereux

Le service METRONEWS
Publié le 21 octobre 2014 à 14h01
Marseille : le serpent du parc Puget était un cobra extrêmement dangereux

ENVIRONNEMENT – Repéré le mois dernier par un promeneur dans le parc Puget (6ème arrondissement), le cobra de Marseille n’a pas été retrouvé. Selon les spécialistes, il serait mort. Après plusieurs semaines de fermeture par précaution, le parc rouvre ces portes vendredi.

Nul doute, ce serpent a désormais sa place au Panthéon des animaux de l’histoire de Marseille. Après la sardine du Vieux-Port et la panthère des Calanques , le cobra du parc Puget aura causé bien des frayeurs aux services de la ville. Photographié par un promeneur le mois dernier, le reptile n’a cependant jamais été retrouvé. Des doutes sur sa réelle présence avaient même été émis.

Des soupçons levés mardi par le maire des 6e et 8e arrondissements, Yves Moraine. "Après analyse, la photo a bien été prise dans la colline", indique l’élu, affirmatif sur l’espèce en question : "il s’agit d’un cobra !". Et l’un des plus dangereux appuie Julien Viglione, directeur du bureau d’études Ecomed . "On pense que c’est un cobra d’Afrique du Sud. Une espèce mortelle", souligne le spécialiste.

Plusieurs causes probables de mort

Après avoir étudié le cliché, l’herpétologue (spécialiste des reptiles et amphibiens), Grégory Déso, estime la taille du serpent à 1 mètre. Son âge serait de 3 ou 4 ans. Des hypothèses impossibles à vérifier car le serpent n’a jamais été capturé. Ce n’est pas faute d’avoir essayé. Depuis la fermeture du parc, des battues ont été effectuées . Des pièges ont été posés. Mais sans résultat.

"Il y a de fortes chances pour qu’il soit mort", affirme Julien Viglione, échafaudant plusieurs scénarios : "il a été soit tué par l’un des pics plantés dans les trous lors des battues, soit écrasé par une voiture, soit dévoré par un ennemi (rat, chat, gabians)". Raison pour laquelle le parc rouvre ses portes vendredi.

Reste à savoir comment le serpent s'est retrouvé là ? "Un propriétaire s’en est peut être débarrassé car s’occuper d’un tel reptile prend beaucoup de temps ou alors le cobra s’est échappé", songe le directeur d'Ecomed. Un mystère de plus qui ne manquera pas d’entretenir "la légende du cobra de Marseille".
 


Le service METRONEWS

Tout
TF1 Info