Marseille : les militants du square Michel-Levy expulsés

Le service METRONEWS
Publié le 30 janvier 2015 à 18h01
Marseille : les militants du square Michel-Levy expulsés

ENVIRONNEMENT – Les militants qui protégeaient le square Lévy (VIe) ont été expulsés par les forces de l’ordre ce matin. Les derniers arbres ont ensuite été abattus.

Heureusement, il n’y a pas eu de nouveau Rémi Fraisse, ce jeune écologiste tué par les forces de l’ordre dans le Tarn en octobre dernier. Vendredi matin, la police a expulsé le parc Michel-Levy (VIe) situé près de la place Castellane. Ce dernier était occupé – et classé Zone à défendre, ou ZAD - depuis une semaine par des Marseillais et des militants écologistes.

Ils avaient investi pacifiquement ce jardin public sur lequel Unicil doit construire 46 logements, un parking de 298 places et un nouveau centre social sur un tiers de la surface du square existant. Les militants, eux, souhaitaient conserver cet espace vert et ses arbres centenaires. Sans succès.

"Ils ont abattus les arbres"

"Un huissier est arrivé au petit matin avec des policiers en civil, assure Johan Flotte, membre des Jeunes écologistes. Il a délivré une ordonnance d’expulsion". Plus tard dans la matinée, ce sont pas moins de six camions de police qui étaient mobilisés dans la rue Pierre-Laurent (VIe). Une fois les militants expulsés, les pelleteuses ont pu entrer en action.

"Ils ont abattu les arbres. Nous, nous souhaitions les conserver, car il n’existe quasiment plus de petit square de ce type à Marseille", déplore le jeune écologiste.
 


Le service METRONEWS

Tout
TF1 Info