Marseille : stupeur et interrogations après le meurtre d’un dentiste égorgé

Le service METRONEWS
Publié le 6 janvier 2015 à 15h25
Marseille : stupeur et interrogations après le meurtre d’un dentiste égorgé

CRIME – Un dentiste a été retrouvé mort lundi soir dans son cabinet, avec une importante plaie à la gorge a priori provoquée par un scalpel, a-t-on appris mardi auprès de la police judiciaire. Les voisins sont abasourdis.

Choc dans les quartiers chics. Moins de vingt-quatre heures après la macabre découverte du cadavre d’un dentiste de 57 ans tué à coup de scalpel dans son cabinet au 4ème étage d’un immeuble cossu du 8e arrondissement de Marseille, le voisinage ne cache pas sa stupeur. "Je suis vraiment abasourdi", témoigne un étage au-dessus Daniel au pas de sa porte. "Je le connaissais un peu, c’était un chic type. Ça m’étonne qu’il ait pu être agressé de la sorte car il était quand même gaillard, mais je n’ai rien entendu, rien vu".

Même témoignage pour Dolly une des autres voisines, surprise mardi matin par l’arrivée des policiers chez elle. "Ils m’ont demandé si je savais quelque chose, mais visiblement personne n’a été témoin de la scène", commente-t-elle le regard inquiet. "C’est vrai qu’on a peur pour notre famille, renchérit Daniel. Ici, c’est calme, en sécurité, même s’il m’est déjà arrivé de croiser des rodeurs".

Le cabinet dentaire vandalisé

Avec un cabinet de médecins au 1er étage et des prestataires de services dans les autres appartements, "les va-et-vient sont fréquents", ajoute Daniel, certain que le meurtrier avait préparé son coup. "Toutes les portes sont blindées, il a dû attendre avant de pouvoir entrer", indique-t-il.

Devant l’appartement, théâtre de la scène de crime, aucune trace d’effraction n’est effectivement visible. Seuls les scellés posés par la police judiciaire témoignent du drame survenu dans la journée de lundi. Ne voyant pas son mari rentrer à la maison, la femme de ce dernier a prévenu son frère qui s’est dépêché sur place. Avec le concierge, ils ont ouvert la porte du cabinet avant de faire la macabre découverte.

Allongé sur le sol, le dentiste avait été poignardé à coup de scalpel dans la carotide, indique à metronews une source proche de l’enquête. Plus troublant, le cabinet avait été mis sens dessus dessous. Le coffre-fort du quinquagénaire avait été forcé pour en voler le contenu. Mobile crapuleux ? Cambriolage qui tourne mal ? Toutes les hypothèses restent ouvertes à ce stade de l’enquête confiée à la police judiciaire de Marseille .
 


Le service METRONEWS

Tout
TF1 Info