Le TGI de Nanterre doit entendre une quarantaine de personnes exposées au Médiator mardi matin. Elles mettent en cause, le fabricant, le laboratoire Servier, et souhaitent faire reconnaître par les tribunaux un préjudice d'anxiété engendré par ce médicament coupe-faim.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info