Meeting de Sarkozy : un député UMP du Nord tacle l'ancien président de la République

Le service METRONEWS
Publié le 25 septembre 2014 à 16h42
Meeting de Sarkozy : un député UMP du Nord tacle l'ancien président de la République

POLITIQUE - Le député-maire UMP de Phalempin (Nord), Thierry Lazaro, dénonce, dans La Voix du Nord, une attitude "revancharde" de Nicolas Sarkozy. Soutien de Bruno Lemaire, il craint que les primaires n'aient jamais lieu. Le tempétueux élu ne sera pas présent ce jeudi, à Lambersart, pour son premier meeting de campagne pour la présidence de l'UMP.

Il est connu pour ne pas avoir la langue dans sa poche. Le député-maire UMP de Phalempin (Nord), Thierry Lazaro, ne se gène pas pour dire tout haut ce qu'il pense du retour de Nicolas Sarkozy. L'ancien président de la République tient ce jeudi, à Lambersart à partir de 18h30, son premier meeting de campagne pour la présidence de l'UMP.

Début septembre, Thierry Lazaro s'était fait remarquer avec son arrêté municipal contre l'ouverture des écoles de sa commune le mercredi dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires. Cette fois, il s'en prend directement à l'ancien chef de son parti, dans une interview donnée à La Voix du Nord.

"C’est tellement gros qu’on n’y croit plus"

"Il s’est montré excellent communicant, mais sur le fond, qu’a-t-il dit ?", a réagi l'élu à propos du retour de Nicolas Sarkozy, dimanche soir, au 20h de France 2 . Pas un mot sur les déboires de l’UMP. Il a évoqué l’âge de Juppé mais moi, je préfère un septuagénaire avisé à un sexagénaire revanchard ! Il nous dit qu’il a changé, qu’il va jouer collectif ? C’est tellement gros qu’on n’y croit plus."

Contrairement à tous les députés UMP du Nord Pas-de-Calais pro-sarkozyste (Marc-Philippe Daubresse, Daniel Fasquelle, Gérald Darmanin ou encore Natacha Bouchart), Thierry Lazaro soutient "des deux mains" la candidature de Bruno Lemaire aux primaires de l'UMP, tout en estimant ouvertement Alain Juppé et Hervé Mariton, "des gens qui ont du courage".

"Une division de la droite"

L'élu nordiste craint, par ailleurs, que Nicolas Sarkozy ne fasse tout pour que ces primaires n'aient pas lieu. "Cela entraînerait une division de la droite qui servirait Le Pen et la gauche", commente-t-il. Ancien secrétaire fédéral de l’UMP, Thierry Lazaro n'est guère plus tendre avec son ancien rival Marc-Philippe Daubresse contre qui il avait bataillé en 2010 pour la tête de l'UMP du Nord.

"Sarko à Lambersart, tu parles d’un renouveau ! Ça me fait sourire, tacle-t-il. Il se rend chez l’un des maires les moins bien élus de France, un homme qui nous a fait perdre la présidence de LMCU ! C’est la copinocratie plutôt que la méritocratie." Autant de raison pour l'élu de ne pas se rendre, logiquement, ce jeudi à Lambersart. "Je serais un faux-cul si j’y allais", conclut-il.


Le service METRONEWS

Tout
TF1 Info