Après Leiv, le Sud-Ouest affronte la tempête Marcel

Romain LE VERN
Publié le 5 février 2017 à 7h50, mis à jour le 5 février 2017 à 8h56
JT Perso

Source : Sujet JT LCI

L'essentiel

ALERTE METEO - Après Kurt et Leiv, une troisième tempête, Marcel, doit balayer le sud et une partie de l'ouest de la France ce dimanche. Les vents violents - mais moins forts que ceux de la tempête Leiv de ce samedi - souffleront de la Bretagne au Golfe du Lion. Onze départements sont placés en vigilance orange.

Trois tempêtes frappent la France ce week-end. Après Kurt ce vendredi, Leiv ce samedi, c'est au tour de Marcel de s'apprêter à balayer une bonne partie de la France, ce dimanche. Cette tempête - qualifiée de tempête hivernale classique - abordera le pays avec des vents de 100-110 km/h sur les côtes aquitaines, puis 90-100 km/h dans l'ouest du pays. Elle devrait avoir une intensité plus faible que Leiv ce samedi qui avait nécessité la mis en place de l'alerte rouge sur trois départements.

C'est sur le Golfe du Lion que les vents s'annoncent les plus violents. Une forte tramontane, ce vent du nord-nord-ouest provenant des massifs montagneux, devrait souffler de Nîmes à Perpignan et jusqu'aux Pyrénées, avec des pointes à 130 km/h. Météo France a placé 11 départements en vigilance orange pour "vents violents" à partir de ce dimanche 10 heures. L'Ariège, l'Aude, la Charente-Maritime, la Haute-Garonne, le Gers, la Gironde, les Landes, le Lot-et-Garonne, les Pyrénées-Atlantiques, les Hautes-Pyrénées et les Pyrénées-Orientales sont concernés par cette alerte qui doit durer 24 heures.   

La tempête Marcel moins forte que Leiv

"Ce sera plutôt sur le Golfe du Lion que les vents seront les plus forts, explique Véronique Touyé, spécialiste météo de LCI. A priori c'est une tempête un cran en-dessous de celle que nous avons connu ce matin avec Leiv".

Samedi à l'aube, la Charente-Maritime, la Charente et la Gironde avaient été placés en alerte rouge pour vent très violents, avant de repasser en orange puis en jaune dans la matinée. Des rafales à 148 km/h ont été enregistrées, et près de 60.000 foyers sont toujours privés d'électricité, sans dommage supplémentaires.

Tempête Leiv : "C'est très difficile de pouvoir intervenir", selon EnedisSource : Sujet JT LCI
JT Perso

Tout
TF1 Info