Migrants syriens : les Alpes-Maritimes s'organisent

Le service METRONEWS
Publié le 16 octobre 2014 à 15h24
Migrants syriens : les Alpes-Maritimes s'organisent
L'essentiel

SOCIETE – Le nombre de migrants syriens est en hausse dans les Alpes-Maritimes. Face à cet afflux, les associations et la préfecture s’organisent.

"Ces personnes fuient une situation effroyable, dans un pays en guerre." Adolphe Coltrat, préfet des Alpes-Maritimes constate depuis quelque temps une augmentation du nombre de migrants en provenance de Syrie. En moyenne, 150 ressortissants de ce pays ravagé par la guerre civile sont interpellés chaque semaine  dans le département . Ils sont systématiquement reconduit à la frontière italienne.

Pour arriver là, ces familles ont traversé la Méditerranée, l'Italie avant d'atteindre la France par Vintimille et Menton. Une fois arrivées, les associations locales comme la Croix Rouge les prennent en charge en leur fournissant de la nourriture et des vêtements. "Ils ne discutent pas beaucoup mais, de toute façon, nous avons très peu de solutions pour les héberger", affirme Loïc Hamon, coordinateur du SAMU social à Nice.

Prise en charge pour les demandes d’asile

Mais ces populations ne restent pas longtemps à Nice, ce n'est qu'un point de passage la plupart du temps, selon la préfecture. Les migrants veulent rallier l'Europe du Nord et la Grande-Bretagne, d'où leur présence massive à la gare de Nice.

Toutefois, certaines familles syriennes qui arrivent dans le département demandent l’asile. "Nous avons reçu 26 dossiers dans les Alpes-Maritimes depuis début janvier. Parmi ces personnes, 10 ont obtenu un visa particulier, protégeant les minorités opprimées", complète Adolphe Coltrat. Dans ce cas, les familles sont hébergées et leurs démarches sont facilitées par les associations et les administrations.