Militaires agressés à Nice : "j'ai fermé les portes et j'ai dit à tout le monde de rester à l'intérieur"

Le service METRONEWS
Publié le 4 février 2015 à 14h18
Militaires agressés à Nice : "j'ai fermé les portes et j'ai dit à tout le monde de rester à l'intérieur"

FAITS DIVERS - Yossi Benavraham est le directeur d’antenne de Radio Chalom Nitsan, un média proche d’Israël. Mardi, il a assisté à l’agression des trois militaires sur l’avenue Jean Médecin près de la place Masséna à Nice et raconte ce qu'il a vu à Metronews.

Vous avez été témoin de l’attentat. Que s’est-il passé ?

A 14 heures, je suis descendu m’acheter un sandwich sous les arcades juste en bas des studios. J’ai vu un homme qui venait de jeter un objet au pied d’un militaire. C’est à ce moment-là que l’homme a sorti un couteau pour blesser le soldat. En une fraction de seconde une vingtaine de policiers et militaires sont arrivés pour le maîtriser et le plaquer contre un poteau. Les choses ont alors dégénéré et une bagarre a éclaté. C’est là que les deux autres militaires ont été blessés.

Comment avez-vous réagi ?

Je suis directement remonté aux studios. J’ai fermé les portes et j’ai dit à tout le monde de rester à l’intérieur.

Vous êtes-vous senti visé par cet attentat ?

Non. Je pense que l’acte visait les militaires. On attend les résultats de l’enquête. Il y a beaucoup de tension ici mais on reste des professionnels. On continue de faire notre travail tout en restant vigilant.
 


Le service METRONEWS

Tout
TF1 Info