Nantes : le mari condamné pour viols conjugaux échappe à la prison ferme

Le service METRONEWS
Publié le 27 janvier 2015 à 21h17
Nantes : le mari condamné pour viols conjugaux échappe à la prison ferme

JUSTICE - Cinq ans de prison avec sursis et mise à l'épreuve ont été prononcés mardi par la cour d'assises de Loire-Atlantique envers un homme accusé de "viols conjugaux".

Le verdict est tombé. Le mari qui était jugé depuis lundi pour "viols" sur son ex-épouse , du temps de leur mariage, a été condamné mardi à cinq ans de prison avec sursis et mise à l'épreuve par la cour d'assises de Loire-Atlantique. Une décision qui l'a "soulagé", selon son avocat. "N'ayant jamais été placé en détention provisoire lors de cette affaire, il redoutait d'être incarcéré", explique Me Frédéric Davansant.

Cet ouvrier de Châteaubriant (Loire-Atlantique) aura néanmoins pour obligations de se soumettre à des soins et de payer les 5.000 € de dommages et intérêts à son ex-femme, s'il ne veut pas voir sa peine transformée en prison ferme. Il lui est également interdit d'entrer en contact avec elle. Son nom sera par ailleurs inscrit au fichier des délinquants sexuels.

"Sept ou huit" épisodes similaires

Lors de l'instruction, cet homme de 45 ans a ainsi admis avoir "forcé" sa femme "à quelques reprises", à leur domicile de La Chapelle-Glain, en lui maintenant les poignets alors qu'elle pleurait. Il l'avait aussi contrainte à lui faire une fellation dans leur voiture, alors qu'ils se trouvaient dans la forêt de Chantemerle (Deux-Sèvres).

L'accusé a d'ailleurs fait part à son ex-épouse de sa honte de l'avoir "violée" et "forcée à mettre son pénis dans sa bouche", dans des lettres rédigées sur les conseils d'un psychologue. Sa victime a ainsi recensé "sept ou huit" épisodes de ce type. Le plus souvent sous l'emprise de l'alcool.


Le service METRONEWS

Tout
TF1 Info