Nice : un retraité battu à mort dans son foyer

Le service METRONEWS
Publié le 21 décembre 2014 à 10h43
Nice : un retraité battu à mort dans son foyer

FAIT DIVERS – Le drame s'est produit samedi au petit matin dans le foyer Adoma de Riquier, à Nice Est. C'est un résident qui en entendant les cris de la victime a prévenu les secours.

Un Tunisien de 68 ans est mort samedi matin sous les coups d'un jeune homme, également de nationalité tunisienne. Extrêmement violente et soudaine, l'agression de ce retraité du bâtiment a eu lieu vers 6h30, samedi matin, devant l'ascenseur du foyer de l'Adoma où vivait la victime. Elle a été véritablement rouée de coups de poing et de pied par un jeune de 23 ans, qui ne résidait pas dans la résidence mais s'y rendait souvent.

Un homme "sérieux, sans histoire"

Alertée par un résident qui a entendu les cris de la victime, la police est arrivée rapidement sur les lieux et a maîtrisé le meurtrier présumé, encore sur place. Selon l'un de ses cousins, la victime détenait les clefs de la salle de prière située au rez-de-chaussée du bâtiment. Il venait ouvrir très tôt le matin. "Certains disent qu'il [l'auteur de l'agression] dormait parfois dans l'ascenseur. Ahmed l'aurait-il bousculé en ouvrant la porte?", s'est interrogé son cousin.

La Sûreté départementale des Alpes-Maritimes a été chargée de l'enquête. Le meurtrier présumé a été admis dans un service de psychiatrie. Sur les lieux du drame, des proches de la victime ont rendu hommage à un homme "sérieux, sans histoire", qui a travaillé en France à partir de 1968 avant d'avoir un permis de résident en 1973. Les genoux abîmés par son ancien métier, il marchait avec des béquilles. Il était père de huit enfants, qui vivent tous en Tunisie.


Le service METRONEWS

Tout
TF1 Info