Nord-Pas-de-Calais : un gang de motards démantelé

Le service METRONEWS
Publié le 16 juin 2015 à 11h46
Nord-Pas-de-Calais : un gang de motards démantelé

JUSTICE – Quinze personnes ont été placées en garde à vue. Ils appartiennent au gang de motards nordistes "Chosen Few Mc France", affilié aux Hells Angels. De la drogue et des armes ont été saisies.

Une opération de la gendarmerie a permis de démanteler un gang de motards dans le Nord-Pas-de-Calais. Au total, il y a eu 24 perquisitions et quinze gardes à vue, a annoncé mardi la gendarmerie nationale sur les réseaux sociaux.

L'opération, qui a débuté dimanche matin avec l'appui de 230 militaires, a permis de saisir de la drogue, des armes et des véhicules volés à Lille, Douai, Lens et Calais, selon une source proche de l'enquête. Une commission rogatoire internationale, à destination de la Belgique, a permis aussi l'interpellation et la perquisition du domicile de l'un des principaux acteurs du gang, avec également la découverte de drogue et d'armes.

Une idéologie néo-nazie

Le gang visé est le "Chosen Few Mc France", affilié aux Hells Angels, qui a procédé à "de nombreux actes délictueux, avec une idéologie néo-nazie", selon la même source. L'enquête avait débuté en novembre 2013, avec l'interpellation de trois membres des "Chosen Few" par les gendarmes d'Hazebrouck (Nord) pour tentative de vol aggravé d'une moto. La suite des recherches permettait de découvrir que ce "club" s'adonnait au vol, mais aussi au trafic de véhicules, surtout des motos, de produits stupéfiants et d'armes.

En février 2014, une perquisition au domicile de l'un des suspects confirmait que ce gang importait des produits stupéfiants d'Espagne, de Belgique (essentiellement du "speed") et produisait du cannabis dans trois lieux différents. Début 2015, les faits d'association de malfaiteurs, d'acquisition, détention et transport illégal d'armes en bande organisée et recel de vol étaient venus s'ajouter et une cellule d'enquête nationale était spécialement créée.Elle était composée de militaires de la section de recherches du Nord-Pas-de-Calais et du groupement de gendarmerie départementale du Nord. Dans cette affaire, les enquêteurs ont agi dans le cadre d'une commission rogatoire du tribunal de grande instance de Lille.

A LIRE AUSSI >>  Reims : soupçon de trafic d'armes chez les Hell's Angels


Le service METRONEWS

Tout
TF1 Info