Nouveau-né découvert mort à Melun : une femme de 18 ans présentée au parquet

Le service METRONEWS
Publié le 13 octobre 2014 à 10h52
Nouveau-né découvert mort à Melun : une femme de 18 ans présentée au parquet

FAIT DIVERS - 24 heures après la découverte d'un nouveau-né mort au pied d'un immeuble de Melun, en Seine-et-Marne, une jeune femme de 18 ans a été placée en garde à vue, "très probablement la mère", selon le procureur de la République.

Il avait tout au plus quelques heures de vie, peut-être était-il même mort-né. Le corps dénudé et sans vie d'un nourrisson a été découvert samedi à la mi-journée dans un jardin au pied d'un immeuble de Melun, en Seine-et-Marne.

Dès le lendemain, une jeune femme de 18 ans était placée en garde à vue. "La jeune femme identifiée, qui habite au cinquième étage de l'immeuble" au pied duquel a été retrouvé le corps est "très probablement la mère", expliquait le procureur de la République de Melun, Bruno Dalles, avant d'ajouter que celle-ci avait reconnu avoir accouché récemment. Lundi, on apprenait que la jeune femme allait être présentée dans la journée au parquet de la préfecture de Seine-et-Marne, probablement dans le cadre d'une mise en examen.

Le corps de l'enfant bientôt autopsié

Dans un premier temps, l'hypothèse d'une personne qui n'y réside pas avait été privilégiée par les enquêteurs, qui avaient interrogé les habitants du bâtiment. Une autopsie doit avoir lieu dans les jours qui viennent pour savoir si l'enfant est venu au monde vivant et quelles ont été les causes de sa mort.

Dimanche matin, le magistrat expliquait que le petit garçon avait probablement "été déposé" au pied de cet immeuble et que sa mère avait vraisemblablement accouché le jour même.

"Ce n'est pas un quartier qui craint"

Interrogé par metronews, M. Kamianet, le gérant du bar-tabac de l'Almont, situé à quelques encablures de l'immeuble de la rue Jean-Moulin, où a été faite la macabre découverte, brosse le portrait d'un quartier sans histoire : "La population locale est très disparate, mais ce n'est pas un quartier qui craint", assure-t-il.

Dimanche matin, derrière leur petit noir, les clients ne parlaient que de ça. Entre stupéfaction et horreur, chacun cherchait à comprendre ce qu'il s'est passé et tous n'espéraient qu'une chose : que la lumière sur cette macabre découverte soit faite le plus rapidement possible.


Le service METRONEWS

Tout
TF1 Info